/entertainment/opinion/columnists
Navigation

André Arthur: plus zéro que héros

André Arthur
Photo Didier Debusschere André Arthur

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous lu ce que le député bloquiste Alexis Brunelle-Duceppe a écrit sur Twitter quand André Arthur est mort ?

« Il a traité ma mère de cancéreuse. Il a insinué que ma sœur et moi avions une relation incestueuse. Et pourtant, je lui pardonne. Et j’offre mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. »

Pouvez-vous croire que des internautes ont accusé le fils de Gilles Duceppe d’avoir manqué de respect à la famille d’Arthur ? Coudonc, ces gens-là sont-ils aveugles ?

Ça me fascine de voir à quel point les défenseurs d’André Arthur ferment les yeux sur toutes les saloperies que cet homme a proférées pendant sa carrière.

LE ROI DU MÉPRIS

Oui, André Arthur avait un grand talent de communicateur. Mais pourquoi cet homme intelligent et cultivé l’a-t-il gaspillé en semant la haine ?

Relisez le gazouillis de Brunelle-Duceppe. Arthur a laissé entendre qu’Alexis et sa sœur avaient une relation incestueuse. Mais quel genre de vermine propage ce genre d’informations diffamatoires ?

Comme l’a écrit l’animateur et chroniqueur radio Philippe Laguë : « Désolé, mais je ne verserai pas une larme. J’aurai plutôt de la sympathie pour les innombrables personnes que cet être odieux et mesquin a attaquées, souvent gratuitement — quand il n’a pas carrément détruit leurs vies ».

Vous rappelez-vous quand André Arthur avait encouragé ses auditeurs à « frapper les cyclistes » qui s’obstinaient à enfourcher leurs vélos en plein hiver ? Le lendemain, après le tollé soulevé par ses propos, il s’était excusé en affirmant qu’il avait eu « une crampe au cerveau » et que ce qu’il voulait vraiment dire c’est qu’il avait « peur de frapper les cyclistes ». Il nous prenait pour des valises, ou quoi ?

« Arthur était une Formule 1 de la communication, mais il manquait de freins dans les virages serrés », a déclaré au Journal son ancienne collègue Myriam Ségal. Mais c’est quoi ces euphémismes pour décrire les nombreuses attaques vicieuses, non fondées d’André Arthur ?

La députée de Québec solidaire Catherine Dorion a raconté sur Facebook qu’avec « des mensonges et un micro », Arthur a détruit la vie de son père dans les années 1980. Elle a rappelé aussi que René Lévesque qualifiait Arthur de « termite social ».

Mais non, « c’était un homme intègre et intense et il a vécu de façon intègre et intense » nous affirme Myriam Ségal, citée dans Le Journal.  

Intègre ? Quand il a traité les chauffeurs de taxi arabes et haïtiens de Montréal d’« incompétents, de malpropres et de corrompus » ? Quand il a traité les enseignantes du Québec de « maudites folles » ?

FAUSSES NOUVELLES

En janvier 2018, je travaillais à la même station de radio qu’André Arthur, BLVD, à Québec. Quand il a tenu des propos homophobes, en qualifiant la rue Saint-Jean de « boulevard sida au cœur du quartier gai », je me suis dissociée de cet animateur toxique et j’ai commencé mon émission en dénonçant « haut et fort » ses propos qui m’avaient profondément choquée. Peu de temps après, Arthur a été congédié.  

Il s’est amusé à clamer sur Twitter que j’avais exigé son départ, ce qui est absolument faux.

Ce n’était ni la première, ni la dernière fois, qu’André Arthur manquait d’« intégrité ».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.