/news/currentevents
Navigation

Plaidoiries au procès du tueur de l’Halloween: une psychose disparue en un claquement de doigts

Plaidoiries au procès de Carl Girouard

Coup d'oeil sur cet article

«Allez-vous croire que Carl Girouard qui était obsédé par sa mission depuis six ans va sortir de sa psychose en un claquement de doigts pour ne plus jamais y repenser, et ce, sans aucune médication?»

• À lire aussi: Procès de Carl Girouard: le jury devrait délibérer dès lundi

• À lire aussi: Procès de Carl Girouard: Joute corsée entre le psy de la Couronne et la défense

C’est par cette question, adressée aux 11 jurés, que le procureur de la Couronne François Godin leur a demandé d’écarter la thèse de la défense. En matinée, l’avocat de Carl Girouard avait d’abord tenté de convaincre une dernière fois le jury que l’assaillant de l’Halloween était criminellement non-responsable des deux meurtres et des cinq tentatives de meurtre commis le 31 octobre 2020 pour cause de troubles mentaux.  

Selon le psychiatre Gilles Chamberland, expert de la défense, Carl Girouard, un schizophrène jamais diagnostiqué, était en pleine psychose le soir de son périple meurtrier. Or, la preuve a révélé que les symptômes psychotiques de l’accusé sont disparus au beau milieu de sa mission de tuer des gens pour ne jamais réapparaître par la suite. 

Guerre d’experts

«La schizophrénie est une maladie qui se traite, elle ne se guérit pas», a dit le procureur. Sauf que l’homme de 26 ans n’a eu aucune médication antipsychotique pendant les cinq premiers mois suivant son arrestation. «On explique ça comment cette guérison que je qualifierais de miraculeuse?», a argué Me Godin.  

Le procureur a évidemment invité le jury à faire sienne la théorie de son expert psychiatre, le Dr Sylvain Faucher, qui estime que Carl Girouard est un individu narcissique qui avait comme fantasme de commettre un geste d’éclat pour se venger d’une société qu’il n’aimait pas et magnifier sa différence.   

Lequel des psychiatres a une meilleure explication sur la disparition du délire en un claquement de doigts, a aussi demandé Me Godin. Le procureur a «invité» le jury à être prudent face aux «opinions tranchées» du Dr Chamberland en indiquant que la psychiatrie était une science inexacte.    

  • Écoutez la chronique de Nicole Gibeault, juge à la retraite, au micro de Geneviève Pettersen sur QUB radio:   

Chamberland plus compétent

Pour sa part, l’avocat de la défense a tenté de s’en prendre à l’expert de la Couronne, dont les conclusions étaient «biaisées», a-t-il dit. Selon Me Gagnon, le Dr Faucher était «en représentation» lorsqu’il a témoigné.  

«Il fallait qu’il ait une réponse à tout», a lancé l’avocat. Selon lui, le Dr Faucher était «un personnage» en «mission» ou en «duel avec l’avocat». Me Gagnon a notamment évoqué le fait que le Dr Faucher avait lui-même proposé l’expertise du neuropsychologue William Pothier et qu’il avait ses conclusions en main au moment de rencontrer l’accusé à son tour.  

«Ça ne peut qu’entrainer un biais», a suggéré l’avocat en rappelant que le neuropsychologue avait conclu à l’absence d’élément psychotique dans le mode de pensée de Girouard.  

L‘hypothèse soulevée par l’expert Chamberland, selon laquelle l’accusé était en plein délire psychotique au moment des faits, devrait donc être privilégiée selon la défense. «C’est quand le délire a été assez fort, puissant, que se sont matérialisés les événements du 31 octobre 2020», a plaidé l’avocat.  

Maintenant que les avocats ont fait valoir leurs points, c’est au tour du juge à présenter ses directives jeudi et lundi, après quoi le jury sera séquestré jusqu’à un verdict unanime.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.


Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.