/news/currentevents
Navigation

Homme abattu dans Saint-Michel: assassiné deux jours avant sa sentence

Coup d'oeil sur cet article

Un proche du crime organisé a été abattu mercredi dans le quartier Saint-Michel, à Montréal, dans la troisième attaque à l’arme à feu en plein après-midi en autant de jours dans la région métropolitaine.

• À lire aussi: Au tour de Rosemère de goûter aux coups de feu

• À lire aussi: Une fillette traumatisée par les coups de feu

• À lire aussi: Trois fusillades en trois jours: Laval prend des airs de Far West

Le meurtre a été commis vers 16 h 30, le long d’un marché aux puces à l’intersection des boulevards Saint-Michel et Crémazie Est.

Les policiers étaient aux aguets après le meurtre.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
Les policiers étaient aux aguets après le meurtre.

 

Il s’agit d’un secteur extrêmement achalandé à cette heure de la journée. 

Photo Agence QMI, Maxime Deland

Deux écoles secondaires, un parc et une bibliothèque se trouvent dans un rayon de 300 mètres.

À leur arrivée sur les lieux, les policiers ont trouvé Sébastien Giroux, 36 ans, étendu au sol entre deux véhicules. Il aurait reçu au moins un projectile d’arme à feu en pleine tête, selon nos informations.

Un témoin a tout vu

Philippe, un témoin qui a préféré taire son nom complet, a vu toute la scène alors qu’il était en train de faire le plein dans une station-service à proximité. Il raconte avoir vu un homme « à la peau blanche habillé en noir » ouvrir le feu « trois fois avec une arme de poing ».

« J’ai vu la personne qui a tiré s’enfuir en courant à pied et tourner le coin », confie-t-il, en entrevue avec Le Journal

Une policière était à la recherche d’indices à la suite des coups de feu.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
Une policière était à la recherche d’indices à la suite des coups de feu.

Il s’est précipité ensuite vers la victime pour vérifier son état. « J’ai vu un homme qui était amoché beaucoup. Il avait l’air décédé. »

« Je suis quand même [fait] solide, mais ce n’est pas tous les jours qu’on voit ça à 16 h 30 », poursuit le témoin.

Le corps de Sébastien Giroux a été recouvert avant d’être transporté.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
Le corps de Sébastien Giroux a été recouvert avant d’être transporté.

Gilles Dupuis, un voisin de 74 ans qui habite tout près du lieu du crime, raconte avoir entendu les détonations de chez lui. Pour lui, cette fusillade est la goutte qui fait déborder le vase et affecte beaucoup son sentiment de sécurité et celui de sa femme.

« Ce n’est même plus sortable. Ma femme est très nerveuse et elle a peur. On essaie de ne pas trop y penser, mais on y pense tout le temps. »

Photo Agence QMI, Maxime Deland

Il attendait sa sentence

Sébastien Giroux graviterait dans l’entourage du crime organisé depuis plusieurs années. 

Il a notamment été arrêté l’hiver dernier pour complicité après le fait dans une affaire de meurtre commis en 2017 par le tueur à gages Frédérick Silva au bar de danseuses Les Amazones, à Montréal.

Giroux avait plaidé coupable en mars dernier et devait recevoir sa sentence demain, toujours selon nos sources.

Le tireur n’avait pas encore été retrouvé en soirée.

C’est la troisième fois en autant de jours qu’une fusillade survient en plein jour dans la région métropolitaine. Deux autres attaques à l’arme à feu sont survenues lundi et mardi après-midi, à Laval.

– Avec la collaboration d’Éric Thibault et de Michaël Nguyen

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.