/news/transports
Navigation

Départ d'Alain Mercier: le RTC devra trouver un nouveau dg pour 2023

Départ d'Alain Mercier: le RTC devra trouver un nouveau dg pour 2023
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

En poste depuis maintenant plus de dix ans, le directeur général du Réseau de transport de la Capitale (RTC), Alain Mercier, a annoncé jeudi qu’il prendra sa retraite plus tôt que prévu, à la fin de l’année.   

M. Mercier quittera ses fonctions prématurément le 31 décembre prochain, a-t-on confirmé en fin d’après-midi. Son contrat était pourtant valide jusqu’en avril 2024.  

«Il s’agit d’une décision mûrement réfléchie. À 64 ans, je choisis de lever le pied un peu. C’est pour cette raison qu’en décembre, je passerai le flambeau à mon ou à ma successeure. Je suis vraiment fier des réalisations des dix dernières années et très reconnaissant envers l’équipe de direction et tous les employés. Le RTC est vraiment entre de bonnes mains pour la suite», a-t-il déclaré par voie de communiqué.  

La conseillère Maude Mercier Larouche, qui est également présidente du RTC, a salué son travail et sa carrière de plus de 40 ans, majoritairement dans le domaine des transports. M. Mercier avait œuvré auparavant pour Les Entreprises Voyageur, Via Rail, ALSTOM Transportation USA, Rheinmettal et OC Transpo à Ottawa. 

«C’est avec un pincement au cœur que le conseil d’administration du RTC a accepté le départ à la retraite d’Alain Mercier, retraite qui sera pleinement méritée ! L’organisation peut s’estimer chanceuse d’avoir croisé la route de M. Mercier. Il faut marcher à ses côtés au RTC pour constater à quel point il est apprécié», a-t-elle exprimé.  

Une décennie «faste» 

Sous son règne, le RTC «a connu la période la plus faste de son histoire en matière de développement et d’innovation», peut-on lire dans le communiqué diffusé jeudi.  

«L’organisation a notamment implanté la solution de temps réel Nomade incluant le paiement mobile, piloté de nouvelles offres de mobilité telles àVélo et Flexibus, atteint des records d’achalandage, jeté les bases d’un nouveau réseau et amorcé les travaux du tramway de Québec», a-t-on énuméré, dans la liste de ses réalisations.  

Le CA du RTC s’affairera, dans les prochaines semaines, à lancer un processus de recrutement «afin d’assurer une transition optimale», a-t-on indiqué.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.