/finance
Navigation

La hausse du prix du diesel fera croître les prix dans les épiceries du Québec

Coronavirus - Covid-19
Photo d’archives, Martin Chevalier Plusieurs entreprises de transport œuvrant au Québec craignent que la hausse subite du prix du carburant diesel se répercute tout aussi rapidement dans l’assiette des Québécois.

Coup d'oeil sur cet article

L’explosion récente du prix du carburant risque de faire flamber le prix des fruits et légumes qui se trouvent sur nos tablettes d’épicerie, préviennent des entreprises touchées par ces hausses.

• À lire aussi: La hausse des prix de l’essence pourrait influencer les projets de vacances des Québécois

• À lire aussi: Des chantiers du MTQ paralysés si rien ne bouge

«Tous les fruits et les légumes ont transité à un moment donné par camion, alors le prix de l’essence met une pression supplémentaire», prévient Sophie Perreault, PDG de l’Association québécoise de la distribution des fruits et légumes (AQDFL).

«Ça va mal au portefeuille pour le transport, mais aussi en raison de nos moteurs à l’irrigation, qui consomment 40 litres à l’heure», ajoute Clermont Riendeau, président du Potager Riendeau, à Saint-Rémi.

  • Écoutez la chronique de Yves Daoust au micro de Richard Martineau tous les jours en balado ou en direct à 9h15 via l’app QUB et le site qub.ca :

Bond de 15 % en une semaine

Pour calculer la surcharge de carburant, beaucoup d’entreprises de transport se fient au taux de la Freight Carriers Association (FCA), explique Pascal Gaudet, vice-président gestion des routiers de Trans-West.

«Un voyage de 4000 $ avec un taux de FCA de 70 % la semaine passée s’élevait à 6800 $ au total. Or, avec un FCA de 85 % maintenant, le même voyage va dépasser les 7400 $», illustre le haut dirigeant de l’entreprise québécoise.

«C’est dur parce qu’habituellement, il y a beaucoup moins de volatilité dans les prix que ça», poursuit-il.

Selon Benoit Therrien, de Truck Stop Québec, l’augmentation des prix du carburant va assurément avoir un impact sur la facture des consommateurs. 

«Le camionnage général, actuellement, facture à certains endroits 92,9 % de surcharge de carburant. Au final, c’est le consommateur qui va payer. Au lieu de payer un dollar pour la canne de bines, elle va te coûter 2 $», a-t-il indiqué. 

Québec pointé du doigt

Pour le président de Dolbec International, Pierre Dolbec, à la tête de la compagnie de courtage en douane, ce sont les consommateurs qui vont payer à la fin pour la flambée de la facture du carburant.

«Le résultat final, c’est que les coûts de transport ont quasiment doublé depuis le début de cette crise pour le carburant», dit-il. D’après Pierre Dolbec, c’est aux gouvernements de réduire leur portion de taxe sur le carburant. 

«Je n’ai jamais vu ça, durant deux ans de temps, des paliers de gouvernement qui dorment sur la switch comme ça. Pendant ce temps-là, ils aident des compagnies qui reçoivent depuis des années des subventions à coup de 10 ou 15 millions $», dit-il.

Pire encore, le patron de Dolbec affirme même que certains camionneurs ne veulent même plus partir. «Ils regardent le coût du carburant qui monte et ils ne font pas une cenne. Ils aiment mieux rester chez eux», se désole-t-il.

Exemples de prix de voyages  

Prix de la surcharge: janvier (44,3%) mai (85,4%)

Montréal-Vancouver (5900$): 8 513$ 10 938$

Montréal-Floride: (2900$): 4 184$ 5 377$   


Selon des données du ministère des Finances, les taxes à la consommation sur le carburant pour tous les moyens de transport ont rapporté 2,11 milliards $ au gouvernement en 2021-2022. En mars dernier, Québec s’attendait à recevoir 2,14 milliards $ pour l’exercice en cours.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.