/news/politics
Navigation

Violences armées: «Québec demeure une nation sécuritaire»

Coup d'oeil sur cet article

Bien qu’il y ait une recrudescence de violence armée dans la région du Grand Montréal ces derniers temps, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, juge que la stratégie qui est mise en place pour lutter contre ces crimes est efficace.

• À lire aussi: La ministre Guilbault lance l'escouade «CENTAURE»

«On a mis de l’argent pour outiller les policiers. Les stratégies d’intervention sont de la responsabilité des gestionnaires des corps de police. Je les sais très à l’affut de ce qui se passe.»

Depuis que la stratégie CENTAURE a été instaurée le 24 septembre dernier, 308 arrestations ont été faites et 285 armes ont été saisies, selon Mme Guilbault. «Il y a beaucoup de choses qui se font.»

«Nous avons aussi agi en prévention. Même si les effets ne sont pas immédiats, c’est essentiel. On voit que ce sont des jeunes qui sont recrutés pour être dans des gangs criminalisés, peut-être par manque d’appartenance à la communauté ou qui ne vont pas à l’école (...) et qui tombent dans des cycles de violence.»

La ministre soutient que CENTAURE fonctionne, malgré la flambée de la violence armée dans la métropole.

«Nous on finance des ressources supplémentaires, dont cinq à Laval et cinq autres à Longueuil. On a également donné 6,2 millions de dollars du dernier budget au Service de police de Montréal», a-t-elle expliqué.

«Québec demeure une nation sécuritaire», a lancé Geneviève Guilbault.

La ministre de la Sécurité publique affirme que les différents corps de police élaborent actuellement des stratégies pour se préparer à un été «chaud».

«Mais, s’il faut faire autre chose, on va le faire», a-t-elle promis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.