/news/green
Navigation

Un collectionneur amateur reçoit une amende de 20 000$ pour avoir ramassé des fossiles

L’homme soutient qu’il voulait sauver 45 spécimens des ravages de l’érosion

Marc Haensel
Photo courtoisie, Marc Haensel Il se serait imprégné ici l’un des plus anciens poissons au monde, le metaspriggina walcotti.

Coup d'oeil sur cet article

Un collectionneur amateur de Longueuil qui disait vouloir protéger des fossiles de l’érosion a écopé d’une amende record de 20 000 $ après avoir été accusé de les avoir prélevés illégalement dans des parcs nationaux.

• À lire aussi: Vol de fossiles: un Montréalais écope d’une amende importante

• À lire aussi: [PHOTOS] Des fossiles de créatures vivant au temps des dinosaures découverts au cœur de Bangkok

«J’étais peut-être égaré et arrogant, mais mon objectif principal était de sauver ces fossiles de l’érosion», a tenu à dire au Journal Marc Haensel, qui refuse d’être qualifié de pillard.

Alors qu’il visitait les parcs de Kootenay, Yoho et Jasper en Colombie-Britannique et en Alberta à l’été 2020, l’homme aujourd’hui âgé de 24 ans en a profité pour recueillir pas moins de 45 fossiles.

Parcs Canada a cependant déclenché une enquête sur l’affaire après avoir été alerté par un signalement du public. 

Dans ces cas, on apercevrait le sidneyia inexpectans et un yawunik kootenayi, des types d’arthropodes, un groupe qui inclut les mille-pattes et les araignées, par exemple.
Photo courtoisie, Marc Haensel
Dans ces cas, on apercevrait le sidneyia inexpectans et un yawunik kootenayi, des types d’arthropodes, un groupe qui inclut les mille-pattes et les araignées, par exemple.

En novembre 2020, entre autres avec la collaboration de la police de Longueuil, un mandat de perquisition a permis de retrouver les fossiles.

Un expert du Musée royal de l’Ontario a pu confirmer leurs origines. 

«Les fossiles étaient majoritairement issus de la carrière du canyon Marble, dans le parc national Kootenay, un secteur qui n’est pas accessible au public à l’heure actuelle», a précisé Parcs Canada par communiqué, hier.

Marc Haensel
Photo courtoisie, Marc Haensel

Valeur inestimable

Marc Haensel a finalement reconnu sa culpabilité pour enlèvement d’objets naturels et trafic illégal d’animaux sauvages le 27 avril dernier, ce qui lui a valu une amende de 20 000 $ et d’un couvre-feu de 5 mois. Il s’agit d’une somme record pour l’enlèvement de fossiles des schistes argileux de Burgess. 

Classés comme patrimoine mondial et représentant les plus vieilles preuves de la présence d’organismes sur Terre, ils seraient âgés de plus de 505 millions d’années, selon Parcs Canada. 

Marc Haensel, Coupable
Photo tirée de Facebook
Marc Haensel, Coupable

«C’est une période où on a une forte diversification au niveau du monde animal, souligne Richard Cloutier, professeur au département de biologie, chimie et géographie à l’Université du Québec à Rimouski. C’est un site qui est très important en termes d’évolution.»

Bien intentionné

Haensel, qui vend plusieurs fossiles sur son propre site et multiplie les publications sur les réseaux sociaux sur le sujet, assure qu’il voulait bien faire.

«Un fossile qui est laissé sur la surface ne va pas durer bien longtemps avec de la pluie ou de la neige. Après 5 ans, il n’y a pas grand-chose qui reste», insiste-t-il.

Or, les chercheurs doivent obtenir un permis de recherche et de collecte auprès de Parcs Canada pour chaque expédition jusqu’aux gisements de schistes argileux de Burgess.

«Si on a une réglementation que les chercheurs et chercheuses doivent respecter, il est évident que le grand public doit aussi [la] respecter», commente M. Cloutier.

Vous avez un scoop
à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse
jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au
1 800-63SCOOP.

  • Écoutez les actualités avec Philippe-Vincent Foisy et Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio :   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.