/news/coronavirus
Navigation

Retrait du masque dès samedi: «Il faut faire confiance aux Québécois», dit Dubé

Coup d'oeil sur cet article

À la veille du retrait de l’obligation du port du masque dans les lieux publics, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, soutient que la province est prête pour ce nouvel allégement des mesures sanitaires.

• À lire aussi: COVID-19: Dubé et Blais continueront à porter le masque

• À lire aussi: La propagation de la COVID-19 en Corée du Nord probablement liée à une parade militaire selon des experts

«Je pense qu’il faut faire confiance aux Québécois comme on l’a fait depuis le début de cette pandémie. Le Dr Boileau [le directeur national de santé publique par intérim] a été très clair: on est rendu là», a soutenu M. Dubé, en marge d’un point de presse vendredi à Montréal.

À partir de samedi, l’obligation de porter le masque en public sera retirée. Elle restera toutefois en place dans les transports en commun ainsi que dans les établissements de santé. Le masque reste également recommandé pour les plus vulnérables.

Le directeur national de santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau, et le ministre de la Santé, Christian Dubé.
Photo Stevens Leblanc
Le directeur national de santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau, et le ministre de la Santé, Christian Dubé.

M. Dubé espère que cette étape pourra se faire «dans le respect des choix personnels».

«C’est un réflexe qu’on a depuis deux ans, d’avoir un masque avec nous. C’est normal qu’il y ait une période de transition», a-t-il souligné.

Pour l’instant, son gouvernement n’envisage pas de rétablir l’obligation du port du masque à l’automne, où de nouvelles vagues de COVID pourraient frapper. Il indique toutefois que s’il devient nécessaire de le recommander à nouveau, «ce serait la bonne chose à faire».

«Je pense qu’on est ailleurs en termes de protection de la pandémie», a-t-il avancé, en expliquant que notre connaissance du virus à évoluer au cours de ces deux dernières années.

«Profitons donc de l’été et des bonnes nouvelles, s’est exclamé M. Dubé. On est passé à travers un moment très très difficile.»

Il a toutefois rappelé que malgré la levée du port du masque, le virus circule toujours, et que le Québec enregistre encore des décès qui y sont liés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.