/sports/soccer
Navigation

Le Royal Beauport confiant pour sa prochaine saison

La venue de joueurs d’expérience aidera le club en PLSQ

L’entraîneur-chef du Royal Beauport, Samir Ghrib, s’est adressé aux journalistes, ce vendredi, au Centre sportif Marc-Simoneau.
Photo Didier Debusschère L’entraîneur-chef du Royal Beauport, Samir Ghrib, s’est adressé aux journalistes, ce vendredi, au Centre sportif Marc-Simoneau.

Coup d'oeil sur cet article

Après une première saison difficile à ses premiers pas en PLSQ, le Royal Beauport croit qu’il peut renverser la vapeur alors qu’il soulignera le 40e anniversaire du club.

Avec une fiche de trois victoires, un verdict nul et 12 revers, ce qui a valu à l’équipe masculine le huitième rang sur 10 équipes, les protégés de Samir Ghrib ont peiné en 2021. L’arrivée de plusieurs vétérans laisse croire à l’entraîneur-chef que des jours meilleurs pointent à l’horizon.

« Notre slogan l’an dernier était apprendre et surprendre, disons qu’on a surtout appris, a-t-il souligné. Ce fut une année très difficile, mais c’est dans la défaite qu’on apprend le plus. Alors que la moyenne d’âge de nos gars était de 20 ans, elle est passée à 25 cette année. On va y aller un match à la fois, mais je suis convaincu qu’on sera plus compétitif avec l’arrivée de joueurs qui ont l’expérience de la PLSQ. »

Le Royal a notamment pigé au sein de la formation de Blainville en recrutant Kevin Cossette, Bila Dicko-Raynauld et Philippe Blouin. La venue de ces joueurs comble le capitaine Souleymane Fofana. De l’édition 2021, seulement 11 joueurs sont de retour.

« Nous étions très jeunes l’an dernier et nous étions conscients qu’on devrait vivre une période d’adaptation, mais on prévoit aller chercher quelque chose de mieux cette année, a indiqué Fofana. Bila est un grand leader et Kevin possède l’expérience professionnelle. Ils vont apporter quelque chose de nouveau à l’équipe. Nous avons un très bon groupe avec aussi des jeunes qui se sont greffés à l’équipe. »

Du talent dans la région

Sans prédire que le Royal va remporter les grands honneurs dès cette année, Fofana croit que la région compte les éléments nécessaires pour rivaliser avec les meilleures équipes en PLSQ.

« Nous sommes capables de gagner un championnat PLSQ à Québec, a-t-il affirmé. Il y a tellement de bons joueurs dans la région de Québec. J’espère qu’il y aura d’autres clubs de la région qui s’ajouteront à la PLSQ dans le futur. »

Après avoir conservé une fiche de quatre victoires et un verdict nul en matchs amicaux, le Royal a fait match nul de 0 à 0 à son premier match régulier contre
Longueuil, samedi dernier. Il accueillera le FC Laval, dimanche, à 16 h, pour lancer sa saison locale.

Reconstruction

Contrairement aux garçons, l’équipe féminine qui avait bien fait à sa première campagne a perdu ses meilleurs éléments et misera sur un nouvel entraîneur-chef en Michel Fischer qui remplacera Samir El Akkati, lui qui demeurera à la direction technique du club.

Joëlle Gosselin, Arielle Roy-Petitclerc, Daphnée Blouin et Marie-Sandra Ujeneza ont toutes quitté le club.

« L’équipe masculine est en construction alors que l’équipe féminine est en reconstruction », a résumé Ghrib qui porte aussi le chapeau de directeur technique du Royal Beauport. 

Par ailleurs, Ghrib est persuadé que le soccer québécois vivra de très bons moments dans l’avenir.

« Les plus belles années sont devant nous, a-t-il affirmé. La médaille d’or des femmes à Tokyo va créer des modèles. La qualification des hommes pour la Coupe du monde au Qatar, la Coupe du monde qui se déroulera en partie au Canada en 2026 et la venue prochaine d’une équipe de la CPL à Québec sont tous des éléments qui vont favoriser le développement de notre sport. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.