/news/provincial
Navigation

Ottawa interpellé pour les surcoûts du tramway

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault a officiellement soumis, par écrit, une demande à Ottawa pour qu’il assume 40 % de la facture totale du projet de tramway à Québec, incluant les dépassements de coûts.

La demande du gouvernement du Québec a été acheminée la semaine dernière au ministre fédéral des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, Dominic LeBlanc, a confirmé le cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, vendredi. 

Photo Stevens LeBlanc

Rappelons qu’Ottawa s’était engagé, à l’origine, à débourser 1,2 G$ pour la note totale de 3,365 G$. Or, Le Journal révélait en octobre dernier que la facture du projet avoisinait désormais les 4 milliards $.

Québec et Ottawa ont promis d’être au rendez-vous pour payer les quelque 600 M$ de plus, mais rien n’est encore signé. Dans les derniers mois, le député de Québec et ministre fédéral Jean-Yves Duclos a laissé entendre qu’Ottawa était disposé à éponger 40 % du surcoût, mais il répétait systématiquement qu’il n’avait toujours pas reçu de demande formelle.

Marchand est confiant

Confiant, le maire de Québec, Bruno Marchand, ne semble pas voir d’obstacles se dessiner pour le partage des coûts additionnels, lesquels pourraient être assumés par Québec (50 %), Ottawa (40 %) et la Ville (10 %). Il a pu en discuter en personne, cette semaine à Québec, avec le lieutenant du Québec pour le gouvernement Trudeau, Pablo Rodriguez.

Une réponse attendue sous peu

« Il m’a dit qu’il avait reçu la demande du gouvernement du Québec et qu’il souhaitait procéder rapidement. Si le fédéral nous répond d’ici quelques semaines, d’ici l’été, on est largement dans les temps nécessaires », a confié le maire.

– Avec la collaboration de Marc-André Gagnon et Taïeb Moalla

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.