/sports/hockey
Navigation

LHJMQ: l’Océanic continue de croire en ses chances

Serge Beausoleil a eu de bons mots pour son capitaine, Ludovic Soucy, après le 5e match, joué à Saint-Jean. «Ceux qui se demandaient pourquoi on l’avait gardé comme joueur de 20 ans devraient se rappeler qu’il a quitté la glace en civière l’an passé dans la série contre les Cataractes, tellement il voulait gagner. C’est un gars sur qui on peut toujours compter dans les matchs importants.»
Photo Alexandre D’Astous Serge Beausoleil a eu de bons mots pour son capitaine, Ludovic Soucy, après le 5e match, joué à Saint-Jean. «Ceux qui se demandaient pourquoi on l’avait gardé comme joueur de 20 ans devraient se rappeler qu’il a quitté la glace en civière l’an passé dans la série contre les Cataractes, tellement il voulait gagner. C’est un gars sur qui on peut toujours compter dans les matchs importants.»

Coup d'oeil sur cet article

Négligé pour une deuxième série de suite, l’Océanic de Rimouski continue de croire en ses chances à la veille du premier match de sa série de quarts de finale l’opposant aux Remparts, disputé ce dimanche soir à Québec.  

• À lire aussi: L’influenza a quitté le vestiaire des Remparts, place au deuxième tour

«On se présente à Québec pour jouer au hockey. Après ça, il va arriver ce qui doit arriver, mais c’est sûr qu'on ne se présente pas là-bas la queue entre les jambes. Pour nous, c’est un peu un copié-collé de la première ronde. Les Sea Dogs avaient la meilleure offensive de la Ligue, suivie des Remparts. Le défi sera encore plus grand parce que les Remparts sont plus conscients de leur défensive. Ils jouent moins nord-sud que les Sea Dogs», a analysé l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil, samedi en fin de journée. 

Éviter le banc des pénalités

Serge Beausoleil souhaite voir ses joueurs éviter le banc des pénalités le plus possible dans cette série. 

«Après avoir eu des difficultés en début de saison, le jeu de puissance des Remparts est parmi les meilleurs du circuit depuis la mi-saison. Je veux voir les gars jouer de manière intense, mais disciplinée», a-t-il mentionné. 

En saison, l’Océanic a prouvé qu'il pouvait rivaliser avec les Remparts, qui ont subi trois de leurs 17 défaites contre les hommes de Serge Beausoleil, dont une dégelée de 9 à 2 le 11 mars, à Rimouski. Le danger pour la troupe rimouskoise, c’est de rester trop haut après la victoire contre les Sea Dogs. 

«Moi-même, je n’ai pas beaucoup dormi jeudi et vendredi. C’est beaucoup d’adrénaline et d’émotion qu’on a vécues. Ce matin [samedi], les gars étaient calmes. On va avoir un souper d’équipe et on va retrouver la glace dimanche matin», a indiqué Serge Beausoleil. 

Quatre blessés

L'entraîneur-chef de l’Océanic serait très surpris de revoir son attaquant de 20 ans Xavier Cormier dans cette série en raison d’une blessure.

Le défenseur Luke Coughlin sera absent à long terme. Les cas de Julien Béland et de Maxim Coursol sont au jour le jour. Des décisions seront prises le matin des matchs dans leurs cas. 

Le choix du gardien partant pour amorcer la série n’était pas arrêté samedi après-midi. 

«On va en reparler. Patrik Hamrla a été le point tournant dans la série contre les Sea Dogs, mais Gabriel Robert avait bien fait aussi en début de série. Nous avons deux bons gardiens qui peuvent faire le travail ou venir en relève. On essaie d’y aller avec le momentum», a expliqué Serge Beausoleil. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.