/news/health
Navigation

Quatre ans à espérer sa chirurgie...

Jessica Bonilla
Photo le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin La Montréalaise Jessica Bonilla, 25 ans, attend depuis l’automne 2017 de subir une chirurgie bariatrique à l’hôpital Sacré-Cœur.

Coup d'oeil sur cet article

Une Montréalaise attend avec impatience une chirurgie bariatrique depuis plus de quatre ans, une situation exaspérante surtout qu’elle a été tenue dans dans l’ignorance au sujet des délais.  

• À lire aussi: Délais pour une chirurgie au genou: attendre en à perdre sa dignité

• À lire aussi: L'attente pour une chirurgie non urgente varie selon... votre code postal

«C’est très frustrant de ne pas savoir où on est dans la liste d’attente», déplore Jessica Bonilla. 

Obèse depuis plusieurs années, la femme de 25 ans s’est inscrite pour une chirurgie bariatrique en septembre 2017, à l’hôpital Sacré-Cœur, à Montréal. À l’époque, elle cherchait par tous les moyens à perdre du poids, mais les régimes n’ont jamais fonctionné. 

Plus de quatre ans plus tard, la femme qui pèse 287 livres (130 kilos) ne sait toujours pas quand elle sera opérée. Mardi dernier, sa chirurgienne lui a finalement dit que l’opération tant attendue devrait survenir dans les trois prochains mois. 

«Je suis vraiment contente!, Avoue la jeune femme. La docteure était surprise par l’attente dans mon dossier. Elle a fait des gros yeux et a dit: Oui, ça fait longtemps!» 

Après une première rencontre de groupe préchirurgie en 2019, Mme Bonilla a rencontré son chirurgien en septembre 2020. 

«J’avais l’espoir à ce moment-là que ce ne soit pas trop long», déclare l’employée du service à la clientèle chez Hydro-Québec. Mais, c’est tellement vague comme information. Même quand on demande, chaque cas est différent, chaque délai est relatif. C’est dur d’avoir une estimation!» 

ON NE LUI DIT RIEN

En fait, on lui a expliqué que le délai officiel d’attente débutait après la rencontre avec le chirurgien, et qu’il était «d’environ deux ans». 

D’ailleurs, la femme déplore que les patients ne soient pas informés dès le départ d’une si longue attente, et que le délai varie selon l’hôpital. 

«Je vois des gens qui attendent depuis moins longtemps, et qui sont opérés ailleurs, se désole-t-elle. C’est quoi les critères pour les délais?» 

«C’est très, très frustrant de ne pas être informée des options qu’on a d’aller dans un autre hôpital», confie-t-elle. 

TROP CHER AU PRIVÉ

Sans médecin de famille, la femme asthmatique s’inquiète de l’impact de son poids sur sa santé. 

«Je n’ai aucune idée si je fais de l’apnée du sommeil», confie la jeune femme, qui n’a pas les moyens de payer plus de 10 000 $ pour se faire opérer au privé. 

Malgré tout, elle demeure convaincue que cette chirurgie est la chose à faire pour son avenir. 

«Ça va vraiment changer mes habitudes de vie et alimentaires. Ça va m’aider de façon permanente à garder un bon poids», assure celle qui espère être opérée dans les prochaines semaines.

 


Vous êtes sur une liste d’attente pour une chirurgie?

Comparez les temps d’attente avec notre outil interactif

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.