/news/provincial
Navigation

Promenade Samuel-De Champlain: Zanetti doute de la sincérité de Guilbault pour la phase IV

Coup d'oeil sur cet article

Le député de Québec solidaire Sol Zanetti doute de la sincérité de la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, quant à la réalisation de la phase IV de la promenade Samuel-De Champlain et exige le dépôt d’un échéancier clair avant la campagne électorale.

• À lire aussi: Phase IV de la promenade Samuel-De Champlain: Guilbault rectifie le tir

• À lire aussi: Guilbault, la «pire ministre» de la Capitale-Nationale, tonne Villeneuve

• À lire aussi: Promenade Samuel-De Champlain: la phase IV du projet reléguée aux oubliettes par la CAQ

Selon le député de Jean-Lesage, le récent « rétropédalage » de la ministre Guilbault dans le dossier de la quatrième et dernière phase de la promenade Samuel-De Champlain, qui doit voit le jour dans le secteur du littoral est de Québec, n’a rien de rassurant. 

« Je veux des preuves qu’elle tient vraiment à ce projet-là. Un échéancier clair, et une mise à jour des coûts. [...] Qu’ils nous disent vraiment quand est-ce qu’ils vont la faire [la phase IV]. Qu’ils nous disent quelle forme ça va prendre », réclame M. Zanetti. 

Le député du comté de Jean-Lesage considère que ses électeurs sont en situation d’iniquité en termes d’accès au fleuve, comparativement à ceux de Cap-Rouge, Sillery et Sainte-Foy, qui profitent des premières phases de la promenade Samuel-De Champlain. 

« Les gens de Beauport, ils sont coupés du fleuve par une immense autoroute et eux, on ne leur a encore jamais rien donné par rapport à ça », a-t-il souligné. 

Le doute persiste 

Même si la ministre Guilbault a répété, encore la semaine dernière, que la phase IV verra le jour après la phase III « exactement comme on [la CAQ] l’avait promis », M. Zanetti doute que le projet ait avancé d’un seul iota depuis quatre ans. 

Rappelons qu’il y a trois ans, notre Bureau parlementaire avait rapporté que le projet était disparu du site internet de la Commission de la capitale nationale du Québec, même qu’il avait été carrément mis de côté, le temps que se précisent les projets de troisième lien et Laurentia (rejeté par le fédéral). Une source caquiste, qui n’avait rien nié à l’époque, nous avait toutefois assuré que le projet était toujours dans les plans. 

Il y a quelques jours, la ministre Guilbault s’est attiré les foudres des élus municipaux de Québec, après avoir laissé entendre, lorsque questionnée par Le Journal à savoir si le projet était toujours dans les cartons, que la CAQ « n’avait pas pris d’engagement formel de faire la phase IV ».

Changement de cap

Mme Guilbault a finalement rectifié le tir, deux jours plus tard. 

M. Zanetti croit qu’il a fallu que les élus municipaux de Québec se braquent contre la ministre Guilbault pour qu’elle réalise l’importance de la phase IV. 

« Ils [les caquistes] prennent en fait le monde de Québec pour acquis et ils réagissent aux oppositions. Mais dans le fond, comme ministre Capitale-Nationale, qu’est-ce qu’elle a vraiment livré dans les dernières années ? » questionne le député solidaire. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.