/entertainment/movies
Navigation

«Firestarter»: un pétard mouillé

Firestarter
Photo courtoisie, Universal Studios La nouvelle adaptation du roman Firestarter peine à faire des étincelles.

Coup d'oeil sur cet article

Avec ses scènes d’action ennuyantes, sa réalisation monotone et son scénario famélique, le Firestarter de Keith Thomas ressemble davantage à un simple feu follet qu’à un véritable brasier.  

• À lire aussi: Le Dr Strange se prend les pieds dans la cape mais reste en tête du box-office nord-américain

La jeune Charlie est différente. Étrange, même, aux yeux de ses camarades de classe. Mais ces derniers ne savent rien du lourd secret qu’elle cache. Car la fillette a hérité d’un don particulier, celui d’enflammer ce que bon lui semble par le simple pouvoir de son esprit. 

Plus elle vieillit, plus elle peine à contrôler ses pulsions dévastatrices. Voilà qui vient grandement compliquer la tâche de ses parents qui tenteront par tous les moyens de la protéger d’une agence fédérale obscure à leurs trousses... et d’elle même. 

Publié en 1980, le roman de Stephen King a d’abord fait l’objet d’une adaptation cinématographique quatre années plus tard dont a découlé ensuite une minisérie, au début du millénaire. On le remâche aujourd’hui au nom du [soi-disant] divertissement, histoire de le faire connaître à une nouvelle génération de cinéphiles avides de frissons. 

Sans frisson

Le hic? On a beau chercher, impossible de trouver le moindre frisson, ni même l’ombre d’une étincelle. Car c’est une relecture fade et sans saveur que le cinéaste américain Keith Thomas nous offre aujourd’hui. Même les interprètes — tant Zac Efron que la jeune Ryan Keira Armstrong — peinent à insuffler de l’énergie et du cœur à leur personnage unidimensionnel auxquels il devient impossible de s’attacher. 

La seule qualité de ce Firestarter réside dans la musique, signée par le maître de l’horreur John Carpenter, nerveuse et nostalgique à souhait. Tout le reste demeure un supplice de 95 minutes dont le souvenir disparaît en fumée sitôt le générique arrivé.  


Firestarter  

  • 0.5/5  

Un film de Keith Thomas 

  • Avec Zac Efron, Ryan Kiera Armstrong et Sydney Lemmon. En salle et en location sur YouTube.  
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.