/finance/opinion/columnists
Navigation

La dame du Québec inc. à la Caisse

GEN - CONF�RENCE DE PRESSE
Photo Martin Alarie Kim Thomassin, première vice-présidente et cheffe Québec à la Caisse de dépôt et placement du Québec, a réagi pour la première fois à la rémunération dans les millions des hauts dirigeants de la société d’État. Elle a reçu en 2021, dans son cas, une rémunération totale de près de 2 millions $.

Coup d'oeil sur cet article

D’habitude dans cette chronique, je vous présente des entrepreneurs. Petite entworse cette semaine pour vous parler d’une femme qui soutient leur croissance économique au Québec.

Kim Thomassin chapeaute l’investissement dans les entreprises de chez nous, tout en ayant l’objectif de produire du rendement pour le bas de laine des Québécois.

Comme première vice-présidente et cheffe Québec à la Caisse de dépôt et placement du Québec, elle fait partie des hauts dirigeants de la Caisse qui font les manchettes ces temps-ci parce qu’ils bénéficient d’une hausse de rémunération de 27 % – bien au-delà de l’inflation galopante !

« Même si j’ai milité avec l’Effet A pour enlever le tabou des salaires et inviter les femmes à négocier, j’ai encore un inconfort à en parler moi-même », admet-elle.

Plus tôt dans l’entrevue, on avait parlé des valeurs qui la guident. Elle a cité l’authenticité, l’intégrité, la bienveillance et la camaraderie. Elle a dit vouloir faire du bien autour d’elle, avoir un impact positif. 

  • Écoutez aussi le balado sur l’entrepreneuriat PME inc. avec Valérie Lesage et Philippe Richard Bertrand diffusée les dimanches en direct 19 h via QUB radio :  

Rémunération millionnaire

Il fallait bien que je lui demande quel lien elle pouvait faire entre le bien commun et cette hausse vertigineuse des salaires payés par les contribuables.

Bien sûr, il y a eu la réponse officielle : performance, secteur très compétitif, dirigeants dont les compétences sont sollicitées, besoin d’attirer des talents. Mais elle a aussi eu ces mots :

« Je suis gênée de dire à mes parents combien je gagne parce que je suis très privilégiée. Mais cela me permet de redonner. »

Au moins, la réponse n’a pas l’arrogance de celle du président du CA de la Caisse, Jean St-Gelais, qui considère comme « tout à fait décente » la rémunération de 6,3 M$ du PDG Charles Émond.

Cheffe Québec

Je la pensais un peu rare en tant que femme à la tête d’un gros portefeuille d’investissement, mais elle me parle de Rana, de Nathalie, de Geneviève ; d’autres collègues en position décisionnelle dans l’investissement.

« On a réalisé au début de la pandémie qu’on était une constellation de femmes, dit-elle. Et c’est important pour le recrutement, car ça aide à persévérer quand il y a des modèles à suivre. »

Kim Thomassin se désole d’ailleurs que sa fille de 15 ans penche pour le droit plutôt que la finance ou la science, des secteurs où les femmes sont moins présentes. Pourtant, le droit mène à tout et elle en est la preuve, puisqu’elle a fait carrière comme avocate avant de rejoindre l’équipe d’investissement à la Caisse de dépôt et placement du Québec, il y a quelques années.

Elle a dirigé l’investissement durable jusqu’à février dernier et ne regrette en rien la décision de sortir les dollars des entreprises pétrolières et gazières d’ici la fin de 2022, même si les rendements actuels sont excellents à cause de la flambée des prix. 

« On ne changera pas nos convictions en fonction des fluctuations à court terme. Tout ce qui est vert, on est hyper présents – on est un des plus importants investisseurs mondiaux en énergie renouvelable – et ce sont de très bons investissements », affirme-t-elle.

Embrasser les risques

Elle aimerait laisser la trace d’une personne qui s’est souciée des autres. Son intérêt pour l’être humain a failli faire d’elle un médecin. Sans éprouver de regrets sur son parcours, si elle avait pu donner un conseil à la Kim de 18 ans qu’elle a été, elle lui dirait de se faire confiance et d’embrasser les risques plus tôt dans sa vie, de moins planifier et de saisir les opportunités en chemin. 

C’est sans doute ce qui est à l’origine de son admiration pour les entrepreneurs qu’elle soutient ; ils ont cette audace qui a pris plus de temps à s’affirmer chez elle.  

Caisse de dépôt  

Année de fondation   

  • 1965      

Fondateur   

  • Gouvernement Lesage      

Lieu du siège social   

  • Montréal      

Secteur d’activité    

  • Investissement      

Nombre d’employés   

  • 890        

Profil de Kim Thomassin

Poste   

  • Première vice-présidente et cheffe Québec      

Âge   

  • 50 ans      

Scolarité   

  • Droit et psychologie, Université Laval et Université McGill      

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.