/opinion/faitesladifference
Navigation

Vers une décroissance du gaz naturel d’origine fossile

Vers une décroissance du gaz naturel d’origine fossile
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques semaines, les experts du GIEC nous rappelaient la menace que représentent les changements climatiques et du peu de temps qu’il reste pour mettre en place des mesures pour limiter le réchauffement de la planète.  

La façon dont on produit l’énergie et la manière dont on la consomme doivent être repensées, et des actions concrètes doivent être posées rapidement. 

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?

Et poser des actions signifie de remettre en question le rôle des infrastructures de production et de distribution de l’énergie. Comme distributeur, nous observons des tendances qui nous poussent à aller plus loin dans nos réflexions et à accélérer notre transformation. 

Plus de gaz renouvelable

En 60 ans, notre réseau gazier s’est grandement développé et il a atteint sa maturité. Nous planifions désormais une diminution importante de la distribution et de la consommation du gaz naturel fossile. Nous visons parallèlement de distribuer chaque année significativement plus de gaz naturel renouvelable. 

Il est vrai que nous raccordons encore de nouveaux clients au gaz naturel aujourd’hui. Demain, ces clients consommeront du gaz naturel renouvelable. 

Notre mission a changé et notre travail évolue constamment. Celui-ci vise désormais à guider nos clients actuels et futurs vers de meilleurs choix économiques et écologiques. Nos efforts de commercialisation se modifient pour être cohérents avec cet objectif. Le client de demain sera bien différent du client d’hier. 

Énergir compte désormais sur des quantités suffisantes de gaz naturel renouvelable pour l’offrir à tous ses clients résidentiels et commerciaux désireux d’en consommer. 

Énergir proposera aussi à ses clients résidentiels et commerciaux actuels, dont les équipements sont désuets, d’électrifier dès maintenant la majeure partie de leur chauffe à un prix concurrentiel. 

Ajoutons à cela nos programmes en efficacité énergétique, que nous offrons déjà à notre clientèle depuis 20 ans et qui atteignent année après année leurs objectifs de réduction de GES. 

Un nouveau client résidentiel pourra donc dès le jour 1 être «zéro émission» en choisissant un mix d’électricité et de gaz naturel renouvelable. 

Des gestes concrets

Pour le secteur des bâtiments seulement, nos stratégies combinées amèneront une réduction d’environ 2,5 millions de tonnes de gaz à effet d’ici 2030. Cela équivaut à retirer quelque 700 000 voitures de la circulation. Peu de plans proposent actuellement de tels objectifs. 

Ces initiatives contribueront grandement à l’objectif de carboneutralité des bâtiments en 2040, tel qu’annoncé par la Ville de Montréal. 

Nous proposons des solutions qui permettent de réduire significativement les GES à moindre coût. Certains voudraient que l’on efface complètement et radicalement l’empreinte carbone du gaz naturel, d’autres trouvent que cela coûte trop cher.

Nous avons choisi de poser des gestes concrets pour décarboner notre économie, mais nous savons que cela ne se fera pas à coût nul. À une époque où l’inflation est galopante, si l’on met trop de pression sur ceux qui ont moins les moyens de payer, on mènera une transition qui ne sera pas juste. 

Nul ne souhaite encourager le statu quo. Et Énergir est résolument engagée dans sa propre transformation et celle de notre société en déployant tous les efforts nécessaires pour contribuer au succès d’une transition énergétique équitable pour tous. 

Éric Lachance, président et chef de la direction, Énergir

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.