/news/society
Navigation

L’Aquarium du Québec: bonjour les loutres, adieu les morses

L’Aquarium du Québec investit 20,9 M$ dans un nouveau projet

Coup d'oeil sur cet article

L’Aquarium du Québec accueillera des loutres de mer et de nouvelles variétés de phoques dès 2024, dans le cadre d’un nouveau projet baptisé Louphoque, mais le site devra également faire ses tristes adieux à ses pensionnaires vedettes dès la fin 2022, les morses Boris, Lakina et Balzak.

• À lire aussi: Le pavillon des prédateurs marins abandonné à l’Aquarium du Québec

Le projet Louphoque, qui a été annoncé mardi, représente un budget de 20,9M$, soit l’investissement le plus important accordé à l’Aquarium du Québec par le gouvernement provincial.

Les travaux pour réaliser le projet seront lancés en 2023 et les installations devraient être livrées et accessibles aux visiteurs dès 2024.

L’arrivée des loutres de mer représente un atout majeur dans l’offre de l’Aquarium, puisque leur présence dans ce genre d’établissement est très rare. Au Québec, seule la loutre des rivières est présente dans certains établissements.

Leur petite bouille fort sympathique sera, à elle seule, suffisante pour attirer les visiteurs, croit Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

«C’est une espèce passionnante, dotée d’une intelligence remarquable, observe-t-il. Ce sont de charmants mammifères attachants».

Dignes des plus grandes institutions

Le chantier pour le projet sera échelonné sur une année. Le site des loutres prendra la forme d’un important îlot de baies vitrées dans l’espace central, lequel offrira aux visiteurs un point de vue inédit sur terre et sous l’eau.

Les phoques seront pour leur part installés dans le bassin déjà existant, mais l’infrastructure sera renouvelée pour s’intégrer au projet avec l’aménagement de deux bassins principaux.

Le résultat final sera «digne des plus grandes institutions zoologiques au monde».

Le président et directeur général de la SÉPAQ, Jacques Caron, estime que le projet Louphoque est «une aventure qui représente une grande promesse» d’immersion dans l’univers des loutres de mer et des phoques, ainsi qu’un outil pédagogique précieux.

«C’est indispensable dans la formation et l’éducation de nos enfants», fait-il valoir.

Cette nouvelle fort joyeuse était toutefois teintée de tristesse, le départ des morses ayant également été annoncé.

Présente pour l’annonce, la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, s’est elle-même avouée attristée par ce départ.

«C’est un peu déchirant de voir partir les morses, admet-elle. Ça intrigue beaucoup les enfants».

Toutefois, elle croit que les nouveaux pensionnaires et leurs nouvelles installations seront tout aussi attrayants.

Les deux enfants de Boris, Lakina et Balzak, sont arrivés à maturité sexuelle et il fallait éviter des reproductions non désirées.

«Biologiquement, ça devenait complexe de les conserver», fait valoir M. Caron.

Les trois vedettes demeurent toutefois la propriété de l’Aquarium. Ni le moment de leur départ ni le lieu où ils iront vivre n’ont encore été dévoilés.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.