/opinion/blogs/columnists
Navigation

Un rapport décourageant pour les familles

Coup d'oeil sur cet article

La coroner Géhane Kamel a ainsi publié son rapport sur la catastrophe que nos aînés ont vécue lors de la première vague de cette pandémie.

Il faut le dire, à la lumière des nombreuses révélations, contradictions et informations ayant circulé, nous avions collectivement des attentes élevées quant à son contenu et à ses recommandations. 

La coroner n’a pas la réputation d'avoir peur de se mouiller. Rappelons qu’elle avait courageusement recommandé que le gouvernement reconnaisse le racisme systémique dans les conclusions de son enquête sur le décès tragique de Joyce Echaquan. 

Or cette fois-ci, les recommandations sont timides et les conclusions semblent partielles. 

Je ne doute aucunement de la capacité de la coroner à aller au fond des choses. Je suis persuadée qu’elle a fait preuve de rigueur et de sérieux dans cet exercice important. Mais force est de constater que son rapport ne permet pas de répondre à l’ensemble des questions que se posent la population, les oppositions et toutes ces familles endeuillées. 

  • Écoutez la rencontre Yasmine Abdelfadel et Dominic Vallières diffusée chaque jour en direct 6 h via QUB radio :

Des questions en suspens

Nous ne savons toujours pas quelles informations étaient acheminées au comité de gestion de crise du gouvernement du Québec et à quelle vitesse celles-ci étaient transmises pour une prise de décision éclairée. 

Le rapport n’explique toujours pas les contradictions qui ont été démontrées à maintes reprises entre les versions du gouvernement et celles retrouvées et diffusées par les médias. 

Dans le cas de Herron, nous ne savons pas ce que le gouvernement a fait avec l’information qui lui a été transmise bien avant que ne soit rendu public le drame qui s'y déroulait. 

La coroner a préféré recommander, entre autres, que l’indépendance du directeur de santé publique soit renforcée pour éviter les potentielles pressions d’ordre politique. C’est souhaitable, en effet, mais en quoi cette indépendance renforcée aurait pu sauver des vies dans nos CHSLD? 

Plusieurs s’attendaient – ou espéraient – à ce que la coroner recommande formellement la tenue d’une enquête publique indépendante sur la gestion de la pandémie. Ils vont rester sur leur faim. Elle recommande plutôt la tenue d’une «rétrospective des événements par le véhicule qu’il jugera approprié». 

Ça veut dire quoi, concrètement? Une réunion post-mortem? Une enquête? On ne le sait pas. À la lecture du rapport, le gouvernement a poussé un soupir de soulagement, mais les familles endeuillées, elles, ont poussé un long soupir de découragement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.