/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts en confiance

Les matchs 3 et 4 de la série contre l’Océanic auront lieu demain soir et vendredi à Rimouski

Des joueurs des Remparts célèbrent après avoir marqué dimanche soir au Centre Vidéotron.
Photo Didier Debusschère Des joueurs des Remparts célèbrent après avoir marqué dimanche soir au Centre Vidéotron.

Coup d'oeil sur cet article

Bien qu’ils aient échappé le match numéro 2 face à l’Océanic de Rimouski et, par le fait même, l’avantage de la glace, les Remparts de Québec ont pris la route vers le Bas-Saint-Laurent avec la conviction qu’ils ont été la meilleure équipe lors des deux premiers matchs de la série. 

• À lire aussi: LHJMQ: Charle Truchon, l’élève modèle

• À lire aussi: Séries de la LHJMQ: l’Océanic s’attend à un départ canon des Remparts

• À lire aussi: LHJMQ: Patrick Roy élu directeur général de l’année

Rimouski l’a emporté 4 à 1 lundi pour porter la marque à 1 à 1 dans l’affrontement quart de finale entre les deux rivaux. Les matchs 3 et 4 auront lieu demain soir et vendredi au Colisée Financière Sun Life. 

« On a dominé les deux matchs, a réitéré Patrick Roy aujourd'hui au terme d’une séance d’entraînement de 50 minutes au Pavillon de la Jeunesse. Les statistiques avancées ne veulent pas tout dire, mais on aurait dû gagner les deux rencontres. Par contre, en séries, c’est la victoire qui compte en bout de ligne. » 

Pour Roy, tout n’est pas parfait. À ses yeux, son équipe devra être en mesure de mieux reconnaître ses opportunités en attaque si elle désire l’emporter. 

LA PROMESSE DE GAUCHER

« En regardant les matchs, on a vu qu’on a bousillé plusieurs chances parce qu’on n’a pas pris la bonne décision ou qu’on n’a pas lancé au filet. On devra être meilleurs dans notre lecture des options qui se présentent à nous. »  

Lundi, après la défaite, Nathan Gaucher y était allé d’un commentaire tout en confiance lorsqu’il avait lancé « ils nous ont battus et ce n’est pas vrai qu’ils vont nous battre une autre fois. » 

Chose certaine, maintenant, il faudra répondre.  

« Je n’ai aucun problème avec ça et je vis bien avec ce genre de commentaire, a assuré Patrick Roy. Ceci dit, on affronte une adversaire qui joue du bon hockey et on savait qu’on aurait une bonne série. Je ne m’attendais pas à ce qu’on gagne en 3. » 

ROUSSEAU DEVANT LE FILET 

Par ailleurs, Roy confiera le filet à William Rousseau pour la rencontre de demain soir après que Fabio Iacobo eut accordé 3 buts sur 17 lancers, lundi. 

Répétant qu’il s’en tenait au plan d’y aller avec deux gardiens, en rappelant que c’est également ce que l’Océanic fait avec Gabriel Robert et Patrik Hamrla, Roy n’a toutefois pas caché qu’il aimerait que l’un de ses deux portiers lui force la main. 

« On est prêt à ça. Fabio a fait un jeu blanc lors du premier match et s’il avait gagné le deuxième, il aurait été difficile à tasser. Par contre, demain, on a le luxe de pouvoir mettre William. On a la chance d’avoir deux bons gardiens et c’est le système qu’on a choisi. » 

Toujours incommodé par l’influenza, l’entraîneur adjoint Benoit Desrosiers n’a pas fait le voyage avec l’équipe. C’est David Rodrigue qui le remplacera derrière le banc tandis que l’équipe fera appel à Mikaël Tam comme entraîneur vidéo. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.