/news/currentevents
Navigation

Collège François-de-Laval: Un ancien élève réclame 1,4 M$ pour les gestes d’un curé

Collège François-de-Laval: Un ancien élève réclame 1,4 M$ pour les gestes d’un curé
Photo tirée de Facebook, Collège François-de-Laval

Coup d'oeil sur cet article

Se disant victime d’agressions sexuelles répétées de la part du curé Gilles Noreau, un ancien élève poursuit le Collège François-de-Laval pour un montant de 1,4 M$.

Le demandeur, aujourd’hui dans la cinquantaine, a étudié au Petit Séminaire de Québec (PSQ), l’ancien nom de l’établissement scolaire, entre 1976 et 1981.

Selon la requête de dix pages déposée en Cour supérieure, la première agression sexuelle aurait eu lieu au cours de l’année scolaire 1977-1978, dans la chambre du prêtre Noreau, qui enseignait alors le latin et le catéchisme. La présumée victime avait alors 12 ans.

À ce moment, le religieux aurait complètement déshabillé l’adolescent avant de lui faire un massage et de le masturber pendant environ 30 minutes.

Trois ans

Les agressions sexuelles auraient continué pendant près de trois ans, à raison d’environ deux fois par semaine. Ainsi, le curé Noreau aurait abusé du jeune garçon à une centaine de reprises.

« Le Collège est responsable des agressions sexuelles commises par Noreau, tant pour le fait de Noreau, qu’en raison de ses propres fautes », lit-on dans la requête.

Le demandeur allègue que l’école savait ou aurait dû savoir que le curé recevait des élèves dans sa chambre. De cette manière, l’école aurait failli à son devoir de garde, de surveillance et d’éducation.

« Au nombre d’agressions commises par Noreau, il est évident que le Collège a sciemment fermé les yeux pour protéger sa réputation, et qu’il n’a pas supervisé adéquatement Noreau », précise le document présenté au tribunal.

Le demandeur estime que l’école est directement responsable des agressions sexuelles et des dommages subis par la suite.

Une vie d’enfer

Anxieux, honteux et triste, sa vie serait devenue un enfer depuis 40 ans.

« Tant sur le plan professionnel que personnel, il s’est construit une façade qui ne représente pas la réalité de son mal-être intérieur et qui le pèse énormément », mentionne son avocat, qui fixe le montant des dommages à 1,4 M$, dont 1 M$ pour perte de revenus et perte de capacité de gain.

Le juge a émis une ordonnance de non-publication du nom du demandeur.

Gilles Noreau, ex-curé de Val-Bélair et ex-enseignant du PSQ, a reconnu avoir fait sept victimes entre 1965 et 1988. En 2004, le prêtre a écopé de 12 mois de prison ferme pour avoir agressé sexuellement sept anciens élèves.

À l’époque, Gilles Noreau aurait profité de son statut d’animateur dans un camp de vacances pour agresser de jeunes garçons. L’un d’entre eux a porté plainte 20 ans plus tard, ce qui a incité Gilles Noreau à se confesser.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.