/sports/hockey
Navigation

Retour des Nordiques: deuxième rencontre entre Bettman et Girard

Le ministre s’est offert une « visite de courtoisie » dans les bureaux de la LNH

Coup d'oeil sur cet article

La première fois, en janvier, c’était en mode virtuel. Jeudi, le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, s’est rendu dans les quartiers généraux de la LNH, à New York, pour y rencontrer en personne le commissaire Gary Bettman, afin de poursuivre les discussions sur un potentiel retour des Nordiques. 

• À lire aussi: Retour des Nordiques: le ministre Eric Girard y croit encore 

Le premier à avoir ébruité la nouvelle est l’animateur Jonathan Trudeau, du FM93. Autant auprès du cabinet du ministre que de la Ligue nationale, il n’y a rien à signaler, cependant. 

Après coup, M. Girard n’a émis aucun commentaire, outre le fait d’écrire rapidement « D’excellentes rencontres à New York » pour accompagner une photo de lui en compagnie de Wayne Gretzky et de son sous-ministre, Pierre Côté, via son compte Twitter. 

Son attachée de presse a confirmé qu’il y avait bien eu rencontre, sans enrober outre mesure.

Le ministre était de passage dans la Grosse Pomme, à la base pour prendre part à la tournée des investisseurs des banques américaines, activité prévue à son agenda depuis un moment.

« C’est simplement une rencontre de courtoisie avec M. Bettman, il n’y a rien à dire de plus. Le but premier du déplacement à New York n’était pas cette rencontre, mais c’était seulement pour garder les canaux de communication ouverts », a fait savoir son attachée de presse, Fanny Beaudry-Campeau.

Avec son sous-ministre aux Finances, Pierre Côté, et le seul et unique Wayne Gretzky, le ministre Girard a mentionné qu’il a fait d’excellentes rencontres à New York jeudi.
Photo Twitter, @EricGirardMFQ
Avec son sous-ministre aux Finances, Pierre Côté, et le seul et unique Wayne Gretzky, le ministre Girard a mentionné qu’il a fait d’excellentes rencontres à New York jeudi.

Les Sénateurs

Difficile d’en savoir plus, donc, sur les thèmes abordés concernant le retour des Nordiques, toujours espéré par les mordus, dans cette réunion de près d’une heure. 

Dans un échange de courriels avec Le Journal, le commissaire adjoint Bill Daly, bras droit de Bettman, ne s’est pas montré plus bavard.

« C’était bien de se rencontrer en personne, mais rien de nouveau n’a été abordé », a-t-il indiqué.

Quant à savoir si la possibilité que les Sénateurs d’Ottawa viennent disputer des matchs de saison régulière au Centre Vidéotron était au menu, Daly s’est montré aussi clair que succinct.

« Non », a-t-il simplement répondu.

En janvier, après la rencontre virtuelle avec M. Girard, Bettman avait mentionné qu’il avait apprécié la démarche, mais qu’il n’y avait pas d’opportunité pour Québec dans le contexte actuel.

Depuis, l’éternelle saga des Coyotes de l’Arizona, le canard le plus boiteux de la ligue, a pris des proportions. La ligue continue malgré tout de s’investir dans ce marché et attend de voir si l’équipe parviendra à convaincre la ville de Tempe de devenir la terre d’accueil de son futur aréna. 

Évidemment, ni la ligue ni le ministre Girard ne s’aventureraient publiquement à dire si l’épineux dossier des Coyotes a fait partie des discussions jeudi.

Le maire attentif

De son côté, le maire de Québec, Bruno Marchand, demeure un spectateur attentif.

« On va attendre de voir. Il y a tellement à la fois d'encouragements et d'attentes dans ce dossier-là. On va laisser M. Girard commenter ses discussions avec M. Bettman. S'il y a des suivis, on a toujours dit qu'on sera là, on va répondre au téléphone, on va être partenaires », a-t-il commenté.

– Avec la collaboration de Stéphanie Martin 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.