/lifestyle/food
Navigation

Dans la cuisine avec Corneille: juste du bonheur

ART-REMIXE-CORNEILLE
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Corneille vient tout juste de sortir son nouvel album Encre Rose et certaines de ses chansons nous trottent déjà dans la tête ! Il prépare une tournée partout au Québec. Si je me fie à ce que j’ai vu du spectacle à l’incroyable salle de souper-spectacle Le Balcon à Montréal, il y a quelques semaines, le bonheur, le vrai, accompagnera Corneille et le public durant ses prestations. Côté cuisine, Corneille aime sortir des sentiers battus et il est porté spontanément vers les curiosités culinaires, avec encore une fois un véritable bonheur. 

Questionnaire gourmand 

Le matin, thé ou café ?

Alors, puisque je ne consomme plus de lait, pour des raisons d’intolérance au lactose, je me suis découvert une passion et un plaisir pour le café noir, sans rien dedans, même pas de sucre. Le café qui te réveille le matin avec une réelle intensité, qui énergise, qui te donne une saveur puissante en bouche et que l’on garde longtemps sur nos papilles gustatives. Il y a quelque chose de symbolique, de joyeux et de réconfortant. En fait, boire du café noir puissant me ramène à des sensations d’un autre bonheur, celui du cigare. Les grains de café que j’utilise pour démarrer la journée ont naturellement un goût de tabac et ça me plaît beaucoup.

Croissant ou gruau, fruits... ?

Des fruits, du gruau, du yogourt grec, j’adore le yogourt et les bananes, j’en mangerais à chaque repas des bananes, c’est comme une récompense.

Pain tranché ou baguette ?

Baguette

Fromage ou dessert ?

Les deux, pourquoi choisir ?

Mais plus j’avance en âge, plus je me rends compte que je suis de plus en plus salé que sucré, à moins que ce soit un dessert qui me rappelle un souvenir d’enfance. Pour finir le repas, fromage avec un petit porto, ça me plaît bien.

Viande ou poisson ?

Les deux, vraiment.

Avec le steak, salade ou frites ?

Spontanément, je vais dire salade, mais une vraie salade verte, juste des feuilles de laitue, pas un mélange de plein de choses dedans, je n’aime pas ça, par exemple, les salades repas.

Sinon, oui, je vais piquer des frites dans l’assiette de ma conjointe (rire) !

Végé ou carné ?

Je suis quand même plus carné, je l’avoue.

Caramel ou chocolat ?

Caramel. Le chocolat, ce sont les enfants à la maison qui en sont friands, surtout ma fille, elle adore ça. En ce qui me concerne, c’est le chocolat blanc qui est mon préféré, faisant référence à mes souvenirs d’enfance, là encore, c’est un beau souvenir, comme un petit cadeau gourmand, du bonheur, toujours le bonheur.

Gâteau ou biscuit ?

Gâteau et tartes aux petits fruits rouges, j’adore. Sinon, un bon gâteau au fromage, bien crémeux et délicat, c’est délicieux.

ART-REMIXE-CORNEILLE
Photo Adobe Stock

Bière ou vin ?

Vin, vraiment, je suis un amateur de bon vin. C’est tellement agréable de faire des découvertes aussi.

Blanc ou rouge ?

Plutôt rouge. Ma consommation de vin est cyclique, je peux passer trois mois à ne boire que du bourgogne, puis passer à la vallée du Rhône. La syrah est l’un de mes cépages préférés, ce qui me fait, je le remarque dernièrement, revenir souvent à la vallée du Rhône, tout me plaît dans ces vins. La puissance, l’élégance, la complexité, c’est aussi du vin agréable pour tout le repas.

Bulles ou cocktail pour l’apéro ?

Plutôt cocktail que bulles. Un bon gin-tonic, un Hendrik’s avec un petit morceau de concombre, ça fait mon bonheur. Mais je découvre dernièrement aussi les gins du Québec.

Présente-moi ton accessoire de cuisine chouchou et pourquoi l’avoir choisi ?

Je sais que c’est une réponse classique, mais faire la cuisine avec un mauvais couteau, c’est rageant. Ce n’est pas agréable de se battre avec un oignon, tu peux vite en pleurer (rire).

Alors, je me suis équipé et je ne le regrette pas une seule seconde.

As-tu un petit rituel lorsque tu prépares les repas ? Petit verre de vin, musique d’ambiance, tu chantes ?

Généralement, je me verse un petit verre de vin, du vin que je vais servir à mes invités, le petit verre de dégustation pour vérifier qu’il sera parfait. Je le carafe, je le fais respirer, j’en prends soin et ce petit rituel me prépare et me met dans l’ambiance de ce que sera la soirée, et de la musique bien sûr.

As-tu une recette chouchoute que tu fais à tes invités ?

Pour être sincère, lorsque je reçois, je suis plutôt le collaborateur de mon épouse, mais nous avons une bonne complicité. Si c’est l’été, alors, je prends le contrôle du BBQ, car j’adore me prêter au jeu de la cuisson, que je maîtrise bien en plus. Pour le quotidien de vie, c’est moi qui fais les repas à la maison pour la petite famille, si c’est plus complexe, mon épouse est le chef de la cuisine.

Raconte-moi la réalisation culinaire dont tu es fier.

Un truc tout simple qui me rend bien fier chaque fois, c’est lorsque je fais des crêpes à mes enfants et qu’ils me disent ensuite, lorsqu’ils en mangent au restaurant ou à l’hôtel : papa, tes crêpes sont bien meilleures, ça me remplit de fierté, du gros bonheur.

Le premier repas à ton épouse ?

De mémoire, c’était un petit déjeuner-brunch avec une belle petite omelette avec avocat, fines herbes, des légumes, quelque chose de très simple, mais je m’étais appliqué et elle a aimé manifestement, ou alors elle est bien attentionnée aussi (rire) !

Ça sentait quoi chez toi, dans la cuisine, lorsque tu étais petit ?

La farine de manioc, souvenir impérissable. Je vais d’ailleurs le faire découvrir aussi à mes enfants avec le temps. Les haricots rouges, qui cuisaient très longtemps, me ramènent à des souvenirs olfactifs incroyables. Le plantain frit. Chez mes grands-parents, on faisait de la bière de bananes, en fait, ça ressemblait plutôt à un vin qu’à une bière, mais c’est un bon souvenir d’enfance. 

Carnets d’adresses 

Tes restos préférés ?

Le restaurant La Chronique à Montréal, rue Laurier, c’est vraiment une belle expérience à chacune de mes visites. Toqué aussi, c’est une grande table pour se gâter. Le Chasse et Pêche, accueil et nourriture fantastique, particulièrement pour leurs pétoncles. Le Bouillon Bilk, là aussi, c’est toujours une belle expérience culinaire. Pour vivre une expérience musicale et culinaire, il faut découvrir ou redécouvrir le Balcon à Montréal. Simple, chaleureux, pas prétentieux, fait avec passion et joie de vivre, une belle place pour les soupers-spectacles, j’y ai fait mon premier spectacle post-pandémie et ça part bien ma série de spectacles partout au Québec.

La Chronique
Photo tirée de Facebook
La Chronique

Resto préféré à l’extérieur du Québec, toi qui voyages pour tes tournées ?

Mon dernier gros, mais très gros coup de cœur est le restaurant Le Bon-Bon à Bruxelles. Exceptionnelle cuisine, inventive, créative, voyageuse et audacieuse. Je me sentais comme Ratatouille, une grande émotion de dégustation. Sinon, un restaurant chouchou que j’aime depuis le début de ma carrière, c’est la TUPINA à Bordeaux. Une belle et authentique cuisine du sud-ouest, les pâtes au foie gras sont incroyables.

Un lieu chouchou ?

Un petit café à Bois-des-Filion, simple et chaleureux, c’est presque un endroit rituel pour moi et mon épouse, on y est souvent, c’est réconfortant. Café Louisa pour des petits plats relax et un bon matcha latte.

Produits culinaires chouchous ?

J’ai découvert pendant la pandémie tous les produits laitiers sans lactose et sincèrement, c’est très bien. Surtout les yogourts grecs sans lactose.

De quoi tu ne peux pas te passer en cuisine ?

Du beurre, impossible de vivre sans beurre. Pour la petite histoire, je fais des classements de restos et si le beurre y est savoureux et de qualité, il se retrouve en haut de la liste (rire).

Gourmandise coupable ?

Scotch-cigare, un petit moment de réconfort (rire).

Ton style de cuisine préféré ?

Indienne, il y a quelque chose qui me passionne, sûrement les épices, les saveurs, ça m’interpelle, peut-être des souvenirs d’épices de mon enfance en Afrique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.