/sports/hockey
Navigation

Une autre série très serrée à prévoir chez le Rocket

Une autre série très serrée à prévoir chez le Rocket
Thierry Laforce / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Tout comme ce fut le cas dans sa série précédente, le Rocket de Laval retrouvera dès dimanche à la Place Bell des rivaux plutôt coriaces et bien organisés qui pourraient le placer dans ses derniers retranchements. 

• À lire aussi: David Perron carbure aux montagnes russes

• À lire aussi: P.K. Subban en lice pour un trophée

La filiale du Canadien de Montréal était à moins de 40 secondes de subir l’élimination aux mains du Crunch de Syracuse avant de créer l’égalité et de l’emporter en prolongation du match décisif. Maintenant, elle sera confrontée en finale de la section Nord aux Americans de Rochester, une équipe ayant également dû revenir de l’arrière en troisième période de la dernière partie de son duel de deuxième tour. Le club-école des Sabres de Buffalo a renversé les Comets d’Utica avec trois buts sans réplique pour triompher 4 à 2, jeudi, et prendre rendez-vous avec le Rocket. 

Aussi, l’entraîneur-chef Jean-François Houle s’attend à des duels âprement disputés. Les deux formations en présence ont divisé les honneurs des huit rencontres les opposant en saison régulière et ont bataillé pour une place en séries jusqu’à la toute fin. Même si Rochester a fini au cinquième échelon de la division, Laval prend son prochain dossier très au sérieux.

«C’est une excellente équipe avec beaucoup de rapidité et d’habiletés. Elle a de très bons jeunes qu’on a vus durant la saison et qui vont très bien en séries éliminatoires, a-t-il admis en point de presse après l’entraînement de vendredi. Je pense qu’on aura cinq matchs en huit jours et il faudra gérer notre taux d’énergie, voir si on a assez de profondeur pour utiliser tous nos joueurs et leur permettre d’avoir des jambes fraîches.»

Mission difficile

Effectivement, la tâche qui attend le Rocket n’est pas évidente, même s’il détient l’avantage de la glace dans cette nouvelle confrontation 3 de 5. Les Americans qu’il a affrontés à la mi-avril sont bien différents de ceux d’aujourd’hui, surtout que la fin de campagne des Sabres leur a procuré quelques munitions supplémentaires depuis. En séries 2022, Arttu Ruotsalainen se distingue avec ses huit buts et trois mentions d’aide pour 11 points en sept sorties. Toutefois, il n'est pas le seul à exceller. Son coéquipier JJ Peterka a obtenu neuf points, tandis que Peyton Krebs compte neuf aides. Devant le filet, c’est plus ardu pour Aaron Dell qui affiche une moyenne de buts alloués de 3,29 et un taux d’efficacité de ,882.

Reste que les hommes de Houle voudront se concentrer sur leur jeu et aux dires de leur pilote, ils en ont appris davantage sur eux-mêmes dans les derniers jours.

«Je pense que la dernière ronde nous a permis de bien nous évaluer comme équipe. On a montré beaucoup de caractère en revenant de l’arrière dans le dernier match, a-t-il dit. On a eu des hauts et des bas, mais il faut apprendre de ces erreurs en éliminatoires et on espère que [les leçons] se transporteront dans les prochains matchs.»

Laval recevra les Americans dimanche et lundi, avant de se rendre dans l’État de New York pour le troisième duel, mercredi. Si un quatrième affrontement est nécessaire, il aura lieu le 27 mai à Rochester. Le Rocket jouera à domicile le 29 mai si jamais la série atteint la limite.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.