/sports/racing
Navigation

Dumoulin livre un message clair

Les pilotes de la série NASCAR Pinty’s limités à une seule séance d’essais après un orage violent

COURTOISIE
Louis-Philippe Dumoulin convoite le championnat de l
Photo courtoisie Louis-Philippe Dumoulin s’élancera de la position de tête à l’occasion de l’épreuve de la Série NASCAR Pinty’s présentée dimanche après-midi au circuit de Mosport, en Ontario.

Coup d'oeil sur cet article

BOWMANVILLE, Ontario | Un orage d’une rare intensité est venu perturber les activités samedi au circuit de Mosport à l’occasion de la deuxième étape de la saison 2022 en série NASCAR Pinty’s.

• À lire aussi: NASCAR Pinty’s: une autre chasse gardée québécoise

Si bien que les 26 engagés n’ont pas été en mesure de participer à la séance de qualifications qui devait avoir lieu en fin d’après-midi. Ce sont les chronos inscrits lors des essais libres, tenus en matinée, qui ont déterminé la grille de départ de la course de dimanche.

Le ciel se déchaîne

Il était environ 13 h 30 quand la météo s’est déchaînée au-dessus du complexe de sports motorisés situé à une centaine de kilomètres à l’est de Toronto.

Les fortes précipitations ont causé des dégâts importants sur le site et provoqué une panne d’électricité. Des tentes ont été soulevées par la force du vent et quelques roulottes se sont même renversées sur le côté.

De nombreuses ambulances ont été dépêchées sur les lieux, particulièrement dans les secteurs de camping, pour secourir des spectateurs touchés par des débris. Des blessés ont été transportés à l’hôpital, dont certains, semble-t-il, dans un état sérieux mais stable.

Un caméraman juché sur une plate-forme en bordure de la piste a été projeté au sol, mais son état de santé, aux dernières nouvelles, n’inspirerait aucune crainte. 

C’est, en fait, toute la région du sud de l’Ontario qui a été touchée par cette tempête sournoise qui a fait au moins deux morts, à Brampton et en banlieue de Hamilton.

En position de tête

Plus rapide lors de la seule sortie des voitures NASCAR, Louis-Philippe Dumoulin n’aurait jamais pensé que son temps de 1 min 22,814 s lui permettrait de s’élancer de la position de tête.

Les dirigeants de la série canadienne n’ont eu d’autres choix que de s’en remettre aux temps de la séance d’essais libres pour former le peloton avant que ne soit agité le drapeau vert, dimanche.

« Partir premier est toujours réconfortant, mais j’aurais bien aimé participer aux qualifications, a indiqué le Trifluvien, en entrevue au Journal. Au profit de petits ajustements fructueux, je pense que j’aurais pu rouler encore plus vite. »

Voilà certes un message clair de la part de Dumoulin, qui vise une cinquième victoire à Mosport. Il a été d’ailleurs le seul pilote à parcourir le sinueux tracé sous la barre des 83 secondes.

Des rivaux aux aguets

Derrière, la meute est toutefois prête à assurer la riposte. Moins d’une seconde sépare les huit premiers pilotes sur la grille de départ.

Vainqueur sur la piste ovale de Sunset la semaine dernière, Treyten Lapcevich accompagnera Dumoulin sur la première ligne, bien qu’il ait endommagé sérieusement sa monture en fin de séance. Il n’a concédé que 257 millièmes de seconde au détenteur de la position de tête.

Marc-Antoine Camirand, qui a remporté la victoire lors de la plus récente visite des bolides de la série Pinty’s à Mosport en septembre 2021, occupera le troisième rang sur la grille de départ. L’Albertain Brett Taylor et l’Ontarien Matthew Scannell ont réalisé les quatrième et cinquième temps les plus rapides respectivement.

Dans l’ordre, Alex Tagliani, D.J. Kennington, Kevin Lacroix, Andrew Ranger et Gary Klutt complètent le groupe des dix premiers. Chez les autres représentants de la Belle Province, on retrouve Dexter Stacey (12e), Jean-Philippe Bergeron (14e), Ray Junior Courtemanche (18e), Louis-Philippe Montour (21e) et Wallace Stacey (24e).

Une course sous la pluie ?

L’épreuve de la série NASCAR Pinty’s pourrait bien se dérouler sous la pluie selon les prévisions météorologiques émises pour la région de Bowmanville. 

Si les averses prévues se confirment, les pilotes devront chausser leur voiture de pneus à rainures. Les précipitations (à moins d’un déluge) n’empêchent pas la tenue d’une course sur circuit routier, contrairement aux épreuves présentées sur tracés ovales.

« Je ne suis pas inquiet », a dit Lacroix, l’un des favoris pour remporter l’épreuve de 51 tours. « Chaque fois qu’il a plu, peu importe l’endroit, j’ai toujours gagné », a-t-il rappelé avec fierté.

Le pilote de Saint-Eustache tentera d’accéder à la première marche du podium pour la sixième fois à Mosport et de porter à 11 la séquence victorieuse des pilotes québécois sur le circuit ontarien.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.