/lifestyle/techno
Navigation

Jeux vidéo: des bébés partout!

Jeux vidéo: des bébés partout!

Coup d'oeil sur cet article

Entre la fête des Mères en mai et la fête des Pères en juin, pourquoi ne pas délirer un peu et se pencher sur des jeux dans lesquels on trouve... des bébés? Attention, c’est parti! 

On pourrait penser que le personnage le plus improbable d’un jeu vidéo est un bébé. Que nenni! Pour le meilleur – et bien souvent le pire –, les tout-petits font parfois partie intégrante du scénario de nombreux titres.

En 1995, le jeu «Petz» propose aux joueurs d’adopter un chat ou un chien. L’objectif est de s’occuper adéquatement de son animal de compagnie et de le rendre heureux. Évidemment, l’idée est déclinée en un nombre impressionnant de titres – les hamsters et les chevaux, notamment, font l’objet de jeux dédiés. Mais l’engin utilisé pour «Petz 3» est recyclé pour faire... des bébés! Non, vous ne rêvez pas. Dans «Babyz», sorti pour Windows en 1999 et malheureusement introuvable aujourd’hui en version en ligne, le joueur apprend à son enfant virtuel à marcher, à parler et à jouer. Une communauté est créée, le site permettant aux amateurs d’échanger des trucs et conseils. Bref, c’est le succès.

Huit ans plus tard, en 2007, Ubisoft – si, si – développe sous le nom de «Imagine» une série de jeux à vocation vaguement éducative apprenant aux fillettes et aux préadolescentes des habiletés censées être typiquement «féminines» sous un prétexte ludique – si, si. C’est ainsi qu’«Imagine Babyz» voit le jour pour la Nintendo DS. La joueuse, armée de son stylet, se transforme en gardienne d’enfants et doit amuser, changer, habiller et nourrir un poupon de sexe féminin qui lui a été confié par la voisine de sa grand-mère (oui, les bébés sont décidément des histoires de femmes! Passons...).

Cette glorieuse époque, pas si lointaine, est également celle des poupées Bratz – elles naissent en 2001 – puis des «Bratz Babyz» trois ans plus tard. Évidemment, les bébés deviennent les héroïnes d’un jeu vidéo, «Bratz Babyz» auquel il est toujours possible de jouer via fureteur. Mais les bébés les plus mignons sont incontestablement ceux de Nintendo. Car, dans «Super Mario World 2: Yoshi's Island», sorti en 1995, on découvre avec ravissement Mario et Luigi bébés. L’idée est ensuite reprise dans «Yoshi’s Island» pour Nintendo DS en 2006 puis dans «Yoshi's New Island» pour la 3DS en 2014.

Faire des bébés...

Lorsque «The Sims» fait son apparition avec l’engouement qu’on connaît, il est possible pour un couple hétérosexuel d’avoir un enfant à la condition expresse que le couple soit amoureux. Les programmeurs de «bébés» ne font pas encore dans la nuance puisque le poupon – considéré dans le jeu comme un objet et qui pleure toutes les six heures – devient ensuite, sans transition aucune, un enfant. En 2004, «The Sims 2» rend les bébés un peu plus réalistes. Tout d’abord, votre Sim tombe enceinte – plus d’apparition miracle d’un berceau. Ils font désormais partie de la famille, même s’ils ne possèdent pas leur «portrait» cliquable. «The Sims 3», en 2009, fait des bébés des Sims à part entière. Le joueur peut désormais savoir avec exactitude de quoi il a besoin, choisir certains traits de caractère, mais il faut attendre 2014 et «The Sims 4» pour adopter un bébé ou pour pouvoir lui donner le sein.

«Stardew Valley» est un jeu de simulation dans lequel vous vous occupez de la ferme que vous a léguée votre grand-père. Les enfants font partie intégrante du scénario après que le joueur ait réuni certaines conditions favorables. Mais, et c’est le plus amusant, les bébés ne dépassent jamais le stade de l’enfant qui commence à marcher.

Les bébés maléfiques

Un bébé, ce n’est pas toujours mignon et parfois, c’est carrément dangereux. La preuve? Dans «Zombies Ate My Neighbors», un jeu délirant sorti en 1993 et réédité depuis, le joueur se transforme en ado ayant pour mission de tuer des monstres. Et, parmi ces monstres, on trouve le «Titanic Toddler», un bébé géant qui court partout en renversant du lait éminemment toxique.

Pour celles et ceux qui souhaitent retomber en enfance, il est possible de se transformer à nouveau en bébé. Dans «Jack the Nipper» et sa suite, «Jack the Nipper II: In Coconut Capers», vous incarnez Sweeny Toddler, un bambin particulièrement dissipé qui doit échapper à ses poursuivants sous peine de recevoir... une fessée. Eh oui, le premier jeu date de 1986, soit quelques siècles en matière de jeux vidéo!

Le carnet de liens 

«Babyz»: https://www.retrogames.cc/nds-games/imagine-babyz-usa-en-fr-es.html pour fureteur via émulateur

«Bratz Babyz»: https://arcadespot.com/game/bratz-babyz/ pour fureteur via émulateur

«Super Mario World 2: Yoshi's Island»: https://myemulator.online/snes/super-mario-world-2-yoshis-island pour fureteur via émulateur

«Yoshi’s Island»: https://arcadespot.com/game/yoshis-island-ds/ pour fureteur via émulateur

«Yoshi's New Island»: https://www.nintendo.com/store/products/yoshis-new-island-3ds/ pour la Nintendo 3DS

«The Sims 3»: https://www.thesims3.com/ pour différentes plates-formes

«The Sims 4»: https://www.ea.com/games/the-sims/the-sims-4 pour différentes plates-formes

«Stardew Valley»: https://www.stardewvalley.net/ pour différentes plates-formes

«Zombies Ate My Neighbors»: https://www.nintendo.com/store/products/zombies-ate-my-neighbors-and-ghoul-patrol-switch/ pour Switch et https://store.steampowered.com/app/1137970/Zombies_Ate_My_Neighbors_and_Ghoul_Patrol/ pour Windows

«Jack the Nipper»: https://c64online.com/c64-games/jack-the-nipper/ pour fureteur via émulateur

«Jack the Nipper II: In Coconut Capers»: https://www.msxgamesworld.com/emulator.php?id=775 pour fureteur via émulateur

https://zxart.ee/eng/software/game/arcade/adventure/jack-the-nipper-ii-in-coconut-capers/

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.