/opinion/columnists
Navigation

La justice en crise

La justice en crise
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Depuis plusieurs années, les problèmes d’accès à la justice s’aggravent au Québec, au point de culminer en véritable crise, dont les conséquences sont inacceptables.

Les exemples rapportés par notre Bureau d’enquête cette semaine sont très révélateurs de la gravité de la situation. Celle-ci est attribuable à un manque de personnel, dont les conditions de travail ne sont pas compétitives.  

Dans les cours de justice, les cas de causes reportées ou carrément annulées abondent et sont renversants.  

Ainsi, même si le nombre de causes a diminué aux petites créances, on assiste à des délais qui peuvent s’étirer entre trois ans à presque six ans. Ces délais ont presque triplé depuis l’arrivée au pouvoir de la CAQ. 

Juges catastrophés 

Dans une cause devant être entendue à Montréal, un juge dénonce la situation inacceptable et lourde de conséquences. Il interpelle le ministère de la Justice dans l’espoir qu’il agisse. 

Comme il n’y avait aucune greffière disponible, un autre juge a dû reporter un procès. Il s’est excusé auprès de la victime d’un vol qualifié, âgée de 87 ans, qui attend depuis 2019 et qui en fait des cauchemars.  

De telles sorties en disent long également sur l’ampleur de la crise. 

Cour du peuple 

Dans les circonstances, c’est l’accès à la justice qui se voit menacé. Quant à la Cour des petites créances, ou « cour du peuple » fondée pour rendre la justice plus accessible à tous, sa mission en est compromise. 

Le gouvernement doit cesser de fermer les yeux. Et le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, doit trouver des solutions durables. Son idée de faire travailler les juges de la Cour du Québec les soirs et fins de semaine, alors qu’ils sont déjà soumis à une pression indue en raison de la situation, apparaît complètement déconnectée.  

Faudra-t-il un genre d’arrêt Jordan dans une cause civile pour que le gouvernement réalise l’ampleur de la crise ?  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.