/sports/racing
Navigation

Triplé québécois en Série NASCAR Pinty’s

Lacroix double Klutt au dernier virage et s’impose à Mosport

Triplé québécois en Série NASCAR Pinty’s
Photo courtoisie John R. Walker

Coup d'oeil sur cet article

BOWMANVILLE, Ontario | Le fameux dernier virage du circuit de Mosport aura été une nouvelle fois le théâtre d’une bousculade controversée qui tournera à l’avantage de Kevin Lacroix dimanche en série NASCAR Pinty’s.  

• À lire aussi: Un photographe québécois joue les héros en Ontario

• À lire aussi: Dumoulin livre un message clair

Il aura fallu une troisième prolongation et six tours supplémentaires pour déterminer le gagnant. 

Deuxième à quelques mètres de l’arrivée, le pilote de Saint-Eustache a tenté une manœuvre audacieuse pour doubler l’Ontarien Gary Klutt et se sauver avec la victoire. L’Ontarien a pu reprendre la piste après la touchette, mais il s’est contenté de la quatrième place. 

Deux autres québécois, Alexandre Tagliani et Dexter Stacey, ont accompagné le vainqueur sur le podium. Si le pilote de Laval est un habitué de la tribune d’honneur, ce n’est certes pas le cas pour le résident de Kahnawake dont la troisième place représente son meilleur résultat à vie en 62 départs. 

Et de six à Mosport !

« Cette victoire est méritée, a dit Lacroix, qui signe sa sixième victoire à Mosport. La fin de course a été intense comme c’est souvent le cas ici, surtout en fin de course. Gary [Klutt] était rapide et il a réussi à me doubler au dernier tour, avant de se donner une avance d’environ cinq longueurs de voiture. 

« Mais, à trois virages de la fin, a renchéri Lacroix, il s’est mis à ralentir et à être erratique. Si un pilote n’est pas capable de supporter la pression d’un adversaire derrière lui, qu’il laisse la place. J’ai tenté de le dépasser de façon respectueuse, mais nous nous sommes accrochés... »

Triplé québécois en Série NASCAR Pinty’s
Photo courtoisie John R. Walker

Lacroix fait coup double. Sa 15e victoire en 75 départs lui permet de prendre la tête au classement cumulatif. Il devance Treyten Lapcevich (85), Tagliani et Klutt (79) et Brandon Watson (78). 

Pannes d’essence 

Parti en position de tête, Louis-Philippe Dumoulin occupait le deuxième rang avant une relance tardive quand sa voiture s’est immobilisée sur la piste, en panne d’essence. Il a pu toutefois poursuivre son parcours avec l’aide d’une remorqueuse. 

Puis, un accrochage l’impliquant avec Ray Courtemanche Junior et Peter Klutt lui enlèvera tout espoir de rejoindre les principaux animateurs de la course à quelques tours du baisser de rideau. Il terminera finalement à la septième place. 

Marc-Antoine Camirand, troisième sur la grille de départ, a connu le même sort que Dumoulin, victime lui aussi d’un réservoir de carburant à sec au 46e tour.  

Mais ses ennuis avaient commencé bien avant, au 11e tour, quand il a dû s’arrêter prématurément au puits de ravitaillement pour remplacer un pneu crevé. Comme la semaine dernière, il avait pourtant occupé la première position en début d’épreuve. Il terminera néanmoins la course, au 14e rang, concédant deux tours au vainqueur. 

Des étoiles pour Montour et Bergeron 

À seulement son deuxième départ à vie en Série NASCAR Pinty’s, Louis-Philippe Montour a rallié l’arrivée à une brillante cinquième place lui qui, la veille, avait été limité à seulement deux tours de piste lors des essais libres en raison de pépins mécaniques. 

De la 21e position sur la grille de départ, il a effectué la plus belle remontée parmi les 25 partants. 

Une étoile doit également être décernée à Jean-Philippe Bergeron qui, en était lui aussi à sa deuxième participation dans la série, mais sa première en circuit routier. 

Sa neuvième position est une mission accomplie pour le pilote de Saint-Donat-de-Montcalm qui s’était fixé l’objectif d’un Top 10 sur l'intimidant tracé de Mosport. 

En contrepartie, Andrew Ranger a connu une deuxième sortie difficile en deux semaines. Roulant au second rang derrière Lacroix, tout en maintenant la pression, le pilote de Roxton Pond a été forcé à l’abandon au 19e tour, victime d'ennuis mécaniques.  

Chez les autres Québécois, Wallace Stacey, le père de Dexter, a terminé au 19e rang et Ray Courtemanche junior, accidenté au 43e tour, n’a pas vu le drapeau à damier

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.