/sports/tennis
Navigation

La confiance de «tonton Nadal»

En France, l’association entre Félix et Toni Nadal étonne

Toni Nadal
Photo tirée du compte Instagram @felixaliassime Toni Nadal surveille Félix Auger-Aliassime lors d’un entraînement à Monte-Carlo en 2021, au début de leur association.

Coup d'oeil sur cet article

PARIS | Il se tenait derrière la ligne de fond du court 8 vendredi, pendant que son protégé échangeait des balles à l’entraînement avec Botic van de Zandschulp. Vêtu d’un chic polo blanc, un cardigan marine noué aux épaules, Toni Nadal approuvait d’un signe de la tête les bons coups de Félix Auger-Aliassime. 

• À lire aussi: Roland-Garros: une défaite au pire moment

• À lire aussi: À Wimbledon ou pas? La question divise

Et quand le Québécois ratait sa frappe, « tonton Nadal » mimait le mouvement correct, y allant parfois de quelques encouragements en français. 

Il y a maintenant un peu plus d’un an que Toni Nadal, l’oncle et ancien entraîneur de Rafael, qui a mené ce dernier à 16 de ses 21 titres en Grand Chelem, s’est joint au clan Aliassime à titre de conseiller. 

L’objectif était clair, il voulait faire progresser Félix vers les plus hauts sommets. L’oncle Nadal n’allait pas toujours voyager avec l’équipe, Frédéric Fontang étant le principal entraîneur de la fierté de L’Ancienne-Lorette. 

Mais il allait se déplacer ici et là, pour cette quinzaine parisienne en l’occurrence. Et à Paris, l’association étonne. Pour cause : les spectateurs à la Porte d’Auteuil ont vu Toni guider son neveu dans 10 de ses 13 titres sur l’ocre de Roland-Garros.

Ça fait parler Paris

C’est d’ailleurs l’une des questions qu’a posées l’ancien joueur de tennis Fabrice Santoro à Félix sur le court dimanche, après sa victoire au premier tour : « Peux-tu nous parler du fait d’avoir Toni ici avec toi, qui connaît très bien ce tournoi ? » 

Relancé à ce sujet par Le Journal, le Québécois peinait à mettre le doigt sur ce que lui apporte précisément M. Nadal, qui enseigne aussi à l’académie de tennis de « Rafa », à Majorque. 

« Il m’a apporté une certaine confiance, m’a fait comprendre que je peux arriver au sommet du tennis, que j’ai la possibilité de le faire si je m’améliore sur certains points, si je deviens un joueur plus complet », a finalement relevé Auger-Aliassime. 

Félix a aussi vanté la capacité qu’a le vétéran de lui donner une rétroaction immédiate. Comme il le faisait sur le terrain d’entraînement, vendredi. 

« Dès que l’on s’est rencontrés la première fois, a-t-il raconté, on s’est dit que l’objectif, évidemment, c’était de gagner des tournois, de monter au classement, mais d’abord de progresser d’année en année. »

En 2021, « FAA » a déjà atteint le neuvième rang mondial, a remporté un premier titre ATP à Rotterdam, et a livré d’âpres batailles aux deux meilleurs joueurs au monde, le Serbe Novak Djokovic et le Russe Daniil Medvedev. 

Il lui a tout amené

On peut donc dire que le plan fonctionne. Ce qui ne surprend pas le neveu Nadal, désormais entraîné par Carlos Moya. 

« Toni m’a tout amené, a pointé le cinquième favori en France. Si je suis un joueur professionnel, c’est grâce à lui avant tout. »

« Je suis sûr que Toni l’aide de manière positive, a-t-il affirmé Rafael. Il a beaucoup d’expérience. Il est passionné de ce sport et il est intelligent. Il pourra beaucoup lui apporter. »

D’ailleurs, s’ils se rendent tous deux jusque-là, Félix et « Rafa » pourraient s’affronter en ronde des 16, dimanche. 

Ce jour-là, ne cherchez pas l’oncle Toni dans un box du Philippe-Chatrier. Il a déjà confirmé aux collègues du Journal du dimanche qu’il n’y serait pas. Toni Nadal ne mélange pas famille et travail. 


Félix Auger-Aliassime disputera son match de deuxième tour mercredi matin, vers 5 h, heure du Québec. Leylah Fernandez et Bianca Andreescu feront de même entre 8 h et 10 h.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.