/sports/tennis
Navigation

Roland-Garros: une Leylah agressive et en forme

La Québécoise a été sans pitié pour la 55e mondiale au 2e tour

Roland-Garros: une Leylah agressive et en forme
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

PARIS | Leylah Fernandez affiche une forme splendide depuis le début de ce Roland-Garros. Après une victoire convaincante au premier tour, la petite gauchère n’a fait qu’une bouchée de la Tchèque Katerina Siniakova, pourtant plutôt habile sur terre battue, mercredi. 

• À lire aussi: Roland-Garros: Bianca Andreescu sans réponses

• À lire aussi: Roland-Garros: Félix Auger-Aliassime poursuit sa route

• À lire aussi: Roland-Garros: un autre match, un autre Félix

La Québécoise n’irait pas jusqu’à dire qu’elle a joué son meilleur match de l’année contre la 55e mondiale, mais elle s’est réjouie d’avoir disputé un tennis agressif dans cette victoire de 6-3 et 6-2, acquise en seulement 1 h 11 min. 

« Je suis très contente de mon niveau de jeu, a pointé Leylah en conférence de presse. Je sais que je peux jouer beaucoup mieux avec le pourcentage de service que j’ai [68 % pour tout le match, et 77 % à la deuxième manche]. » 

« Je me suis sentie plus à l’aise que lors du premier match [face à la Française Kristina Mladenovic, 107e au monde], ce qui était le but, a-t-elle ajouté. Je pense que j’ai bien joué, surtout lors des points cruciaux pendant le premier set. »

Un premier vrai test

Après deux matchs contre des adversaires moins bien classées qu’elle, les choses se corseront vendredi pour la 17e favorite. Ainsi va la vie en Grand Chelem : au troisième tour, à moins de surprises, les têtes de série commencent à se croiser. 

Certes, Leylah aurait pu se mesurer à sa compatriote Bianca Andreescu, 72e mondiale, mais cette dernière s’est inclinée mercredi devant la Suisse Bianca Bencic, 14e favorite à Paris. 

C’est cette dernière que la joueuse de 19 ans affrontera au troisième tour. Les deux joueuses ont été adversaires une fois : en qualifications de la Coupe Billie Jean King, il y a deux ans, et, à la surprise générale, la jeune Leylah l’avait emporté. 

Fernandez ne savait pas encore qui elle affronterait, au moment de rencontrer la presse. 

Mais sa compatriote Andreescu avait un conseil pour elle : « Personnellement, mon plan de jeu était vraiment de rester agressive dès le départ. Si elle arrive à faire cela et se battre jusqu’au bout, je pense qu’elle peut gagner [contre Bencic]. »

Et tombent les têtes

Bencic constituera un bon test pour Leylah, mais autour d’elle, plusieurs têtes de séries sont déjà tombées. En fait, quatre des 10 premières joueuses au monde ont déjà fait leurs bagages : la Tchèque Barbora Krejcikova (2), la Grecque Maria Sakkari (4), l’Estonienne Anna Kontaveit (5) et la Tunisienne Ons Jabeur (6).

De quoi ouvrir un peu le tableau autour de la Lavalloise... qui dit ne pas s’en soucier. Ou, du moins, tenter de ne pas s’en soucier. 

« Durant un tournoi, je veux me concentrer sur moi-même, a-t-elle dit. Je veux m’améliorer à chaque match et apprécier le temps que j’ai sur le court.

« Mais, a-t-elle ajouté, sourire en coin, c’est un peu difficile parce qu’à la télé, partout, les scores sont affichés. Du coin de l’œil, je regarde, mais je n’essaye pas de suivre les matchs ! 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.