/sports/tennis
Navigation

Roland-Garros: un autre match, un autre Félix

Roland-Garros: un autre match, un autre Félix
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

PARIS | Les joueurs se plaisent à dire qu’en Grand Chelem, les matchs se suivent, mais ne se ressemblent pas. Et ce fut le cas pour Félix Auger-Aliassime, qui, après en avoir arraché au premier tour dimanche, était de retour en grande forme mercredi.

• À lire aussi: Félix Auger-Aliassime ira à Wimbledon

• À lire aussi: Une défaite au pire moment pour Shapovalov

Le Québécois, neuvième favori à Roland-Garros, a offert une belle leçon de tennis au qualifié argentin Camilo Ugo Carabelli, de qui il a eu le meilleur 6-0, 6-3 et 6-4, en 2 h 15 min de jeu. 

« Qu’est-ce que l’on peut espérer de mieux après mon match premier tour que de remporter le premier set 6-0 ? s’est interrogé le jeune joueur. C’est la meilleure manière de commencer une rencontre, en particulier dans un Grand Chelem, au meilleur des cinq sets !

Roland-Garros: un autre match, un autre Félix
Photo AFP

Un autre scénario

Dimanche sur le Philippe-Chatrier, face à un autre qualifié, le Péruvien Juan Pablo Varillas, Félix a mis deux manches et demie à trouver ses repères. 

Il a retrouvé sa touche juste à temps pour combler un déficit de deux manches à zéro pour la première fois de sa carrière... et pour gagner un premier match à vie à Roland-Garros. 

Le scénario a été tout autre mercredi sur le court 7, contre le 155e joueur au monde. Le terrain était peut-être plus petit que le central, mais les lignes semblaient plus éloignées pour le Québécois, qui a réussi pas moins de 41 coups gagnants, a cogné huit as et n’a pas été brisé de toute la rencontre. .

Roland-Garros: un autre match, un autre Félix
Photo AFP

Toujours plus dur

Mais malgré cette performance quasi sans failles – sauf peut-être ses 37 fautes directes – Auger-Aliassime ne compte pas se réjouir trop longtemps. 

Son attention se porte maintenant sur le match de vendredi, dans lequel il affrontera le Serbe Filip Krajinovic. Le 55e joueur mondial a renversé au premier tour le 17e favori à Paris, l’Américain Reilly Opelka. 

« À partir du prochain match, ça va chaque fois être de plus en plus difficile. C’est un peu comme ça à chaque tournoi, surtout les Grands Chelems, a analysé le joueur de 21 ans.  

« [Mercredi], il y avait des choses positives, des choses qui ne m’ont pas satisfait non plus. J’ai réussi à gagner tous mes jeux de service. C’est déjà une bonne chose. Mais gagner en trois sets, c’était le plus important. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.