/news/provincial
Navigation

Un appel d’offres pour «le cerveau» du tramway

Un appel d’offres pour «le cerveau» du tramway
Capture d'écran, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir publié les appels de propositions pour le matériel roulant et les infrastructures, la Ville de Québec a lancé mercredi un appel d’offres pour « le cerveau » du tramway.

Concrètement, il s’agit de sélectionner un fournisseur pour les Systèmes d’exploitation et de mobilité (SEM) qui sont incontournables pour la mise en service du mégaprojet. 

« C’est un troisième grand joueur dans le cadre des travaux du tramway », a expliqué Benoît Carrier, du bureau de projet du tramway, lors d’un breffage technique, mercredi.

Ce nouvel appel d’offres vise donc à « sélectionner un collaborateur qui fournira ses services professionnels afin d’intégrer les différents SEM requis pour l’exploitation du tramway. Il vise aussi l’acquisition d’un logiciel de gestion technique centralisée (GTC) », a-t-on expliqué.

Le fournisseur doit être sélectionné à l’automne 2022 et le contrat est censé durer 10 ans.

Marché sollicité

Le contrat pour les SEM n’aura pas la même envergure budgétaire que celui pour les volets « matériel roulant » et « infrastructures » du tramway. Mais il est tout aussi important pour le fonctionnement du mégaprojet, a insisté M. Carrier. 

Le bureau de projet du tramway dit avoir déjà mesuré l’intérêt du marché, il y a un an, pour un tel contrat. La réponse fut bonne et pas moins de huit compagnies se sont montrées intéressées d’emblée. 

Le chef d’équipe Stéphane Gagnon a assuré avoir bon espoir de voir plusieurs entreprises spécialisées déposer des soumissions pour cet appel d’offres d’ici la date limite du 22 septembre. « Oui il y a un intérêt pour ce genre de contrats dans le marché actuellement », a-t-il confirmé.  

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

En temps réel

L’idée générale des SEM est de mettre en commun les différentes composantes qui permettront d’exploiter le tramway.

« On peut imaginer un réseau d’équipements communiquant entre eux, permettant de connaître instantanément l’état du service de tramway et d’assurer sa connexion avec le réseau routier environnant », a-t-on fait savoir.

Les SEM permettront par exemple de s’assurer que le tramway passera aux quatre minutes. Le chauffeur saura, en temps réel, s’il est en avance ou en retard par rapport à son horaire prévu. 

Des SEM existent déjà sur les bus du Réseau de transport de la Capitale. Ils permettent notamment de mettre en place certains services comme la priorisation des feux de circulation ou de valider les titres de transport.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.