/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts de Québec remportent une victoire dramatique

Les Remparts marquent dans la dernière minute et l’emportent 3 à 2

Coup d'oeil sur cet article

Un tir de pénalité raté pour James Malatesta avec un peu plus d’une minute à faire, un but controversé de Vsevolod Komarov quelques secondes plus tard et un entraîneur-chef des Cataractes de Shawinigan, Daniel Renaud, qui pique une sainte colère par la suite : le premier match de la série de demi-finale entre les Remparts et les Cataractes a été haut en couleur, hier soir.

• À lire aussi: Place au carré d’as dans la LHJMQ

• À lire aussi: Patrick Roy en lice pour le titre d’entraîneur de l’année

• À lire aussi: Remparts: «On a besoin de nos spectateurs», affirme Patrick Roy

Les Remparts sont sortis victorieux 3 à 2 de ce premier affrontement grâce au but de Komarov, inscrit avec 53,4 s à faire à la troisième période.

Mais ce filet du défenseur russe a causé tout un émoi. En furie, Renaud a fustigé l’officiel Nicolas Leduc, avant de prendre le bâton d’un joueur et de frapper dans la baie vitrée derrière lui, ce qui lui a valu une pénalité de banc.

Un geste que l’entraîneur-chef s’est empressé de condamner, lors de sa rencontre avec les médias.

« J’ai l’air du plus grand perdant en ce moment parce que j’ai été incapable de contrôler mes émotions. Dans une situation où je demande à mes joueurs depuis le jour un de rester en contrôle, j’ai empêché mon équipe ce soir d’égaler la marque en jouant à six contre cinq. Évidemment, je ne suis pas fier de la façon dont je me suis comporté derrière le banc ce soir. »

CONTROVERSE

Il n’en demeure pas moins que l’entraîneur s’expliquait bien mal la décision de l’officiel. La controverse vient surtout du fait que, quelques secondes avant que Komarov marque, la rondelle se trouvait sous le gardien Antoine Coulombe. Était-elle immobilisée ou non ? 

« Il y a un gars qui pousse clairement la jambière de notre gardien de but. Je viens de la regarder encore dix fois, a-t-il déploré, ajoutant que l’officiel lui avait mentionné qu’il était sur le point de siffler. C’est inscrit dans les règlements que si l’arbitre a l’intention de siffler, peu importe la suite [le jeu ne compte pas]. Je suis incapable de m’expliquer ce qui vient de se passer dans la dernière minute. »

L’attaquant des Cataractes Pierrick Dubé a lui aussi ajouté son grain de sel, prétextant que les officiels avaient fait des clins d’œil aux joueurs de Shawinigan après le match.

« Ce ne sont pas des arbitres juniors pour rien », a-t-il ajouté.

Questionnés là-dessus, ni Antoine Coulombe, ni Olivier Nadeau, ni Daniel Renaud n’avaient été témoins de ces gestes.

KOMAROV HEUREUX

Dans le camp adverse, la controverse semblait le dernier des soucis de Komarov.

« C’est un très bon sentiment. C’est mon premier but en séries et on a gagné », a-t-il mentionné dans un anglais grandement amélioré.

De son côté, Patrick Roy a jeté du revers de la main l’invitation à se joindre à la discussion, à savoir si le but était bon ou non.

« Le jeu que Komarov a fait, c’est incroyable ; ça prend des mains, pour la ramener autour de la jambière du gardien comme il l’a fait. Le jeu qu’il a fait dans le coin pour battre leur joueur, couper à l’intérieur, ça prend des habiletés. L’arbitre était super bien placé, la rondelle était libre devant, il l’a ramenée de côté. »

Selon lui, donc, pas de doute : le but était bon.

« Ben oui. C’est clair. J’en ai vu des pires que ça dans la LNH, qui ont été accordés. Aucun doute dans mon esprit qu’il allait être bon. Ç’a été la bonne décision qui a été appelée. »

Avec tout ça, on a presque oublié de dire que Mikaël Huchette et Louis
Crevier ont inscrit les autres buts des Remparts, alors que la réplique est venue de Martin Has et d’Olivier Nadeau.
Au fait, 8332 spectateurs ont assisté au match d’hier.

« Elle était là ce soir et c’est ce dont on a besoin, a dit Roy. On a besoin qu’ils viennent encourager leur équipe. Ça va être une belle série et c’est bon pour le hockey junior. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.