/auto/columnists
Navigation

Y a-t-il trop de bazous sur nos routes?

Y a-t-il trop de bazous sur nos routes?

Coup d'oeil sur cet article

De passage à l’émission de Benoit Dutrizac sur QUB radio, le chroniqueur du Guide de l’auto Antoine Joubert a affirmé qu’il y aurait un ménage à faire avec les vieilles voitures sur la route. 

Pour expliquer son point, Antoine a fait part d'une anecdote pesonnelle. « C’était hier que j’ai vécu le véritable retour de la congestion massive à Montréal », raconte le chroniqueur.  Il a dû patienter 95 minutes entre le tronçon de l’autoroute 640 et de la 40 alors qu’il était sur la 13.

Antoine a constaté que l’embouteillage n’était pas le résultat d’entraves liées à la construction, mais plutôt à cause de deux carambolages impliquant des « bazous ».

« Les véhicules sont tellement rendus en piteux état — en raison des routes et des lacunes d’entretien — que ça donne lieu à des accidents », explique-t-il. Selon lui, l’automobiliste doit être concentré au maximum sur la route puisque plusieurs composantes, comme les freins, la suspension ou les pneus, peuvent briser ou ne pas fonctionner adéquatement lors d’une manœuvre d’urgence.

Inspection obligatoire

Contrairement à d'autres provinces et pays, le Québec n'impose aucune inspection obligatoire aux véhicules qui circulent sur ses routes, et ce peu importe leur année de fabrication.

« [Nous pourrions] instaurer un système en place pour une inspection mécanique chaque 2-3 ans. Il faudrait réfléchir davantage à la chose », pense Antoine. Il suggère une vérification aux cinq ans pour un véhicule de moins de dix ans d’âge, alors qu’elle serait aux deux ans pour une voiture de plus de dix ans.

Pour plus de détails en lien avec la réflexion d’Antoine Joubert, écoutez le balado ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.