/news/education
Navigation

Sondage | Emploi: des jeunes incertains et anxieux quant à leur avenir

La majorité n’est pas fixée concernant le choix de carrière, révèle un coup de sonde

Palmares ecole
Photo d'archives Parmi les jeunes interrogés, 55 % ont dit que leur priorité est de s’épanouir dans un métier qui les passionne. Le salaire arrive en deuxième.

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie a fait monter d’un cran le niveau d’anxiété chez les jeunes, y compris quant à leur avenir professionnel. Près de la moitié des jeunes sont inquiets relativement à leur choix de carrière, selon un récent sondage.

• À lire aussi: Un niveau «alarmant» de stress chez les journalistes canadiens

Plus d’un millier de jeunes Québécois âgés de 14 à 30 ans ont été interrogés concernant leurs préoccupations professionnelles, en décembre 2021 et janvier 2022. 

Ce coup de sonde a été réalisé pour Academos, un organisme qui permet à des jeunes d’entrer en contact avec des mentors, afin de démocratiser le milieu du travail.

Résultat : seulement le tiers des jeunes interrogés savent ce qu’ils veulent faire pour la suite de leur avenir professionnel, alors que 44 % se disent assez ou très anxieux par rapport à leur choix de carrière.

Il s’agit certainement du « constat le plus préoccupant » de ce sondage, affirme sans détour la fondatrice d’Academos, Catherine Légaré.

« C’est une grande décision, le choix de carrière. Ces résultats contribuent au constat général que nos jeunes sont déstabilisés et anxieux depuis la pandémie », ajoute-t-elle.

Vous avez un scoop
à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Les jeunes les plus inquiets sont ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent faire plus tard et qui se disent moins motivés par leurs études.

Besoin de concret

Pour les aider à trouver leur voie, les jeunes sont à la recherche de concret.

Stages d’un jour, visites d’entreprises et rencontres avec des gens qui pratiquent un métier d’intérêt sont autant de moyens privilégiés par les jeunes pour les aider à orienter leur choix. 

« Les jeunes ont besoin d’un ancrage dans la réalité, de comprendre comment fonctionne le marché du travail », souligne Mme Légaré.

Un métier qui les passionne

Par ailleurs, pour une majorité de jeunes (55 %), leur priorité est de s’épanouir dans un métier qui les passionne. 

Le salaire arrive en deuxième position, alors que 41 % des jeunes indiquent qu’il est important de pouvoir subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. 

Pour recruter des jeunes dans cette période de pénurie de main-d’œuvre, les entreprises doivent donc développer un environnement de travail stimulant, qui mise sur l’humain, souligne la présidente d’Academos.

« Les jeunes savent que le travail va occuper une place importante dans leur vie. Ils ont des ambitions professionnelles et on peut avoir confiance en eux », exprime Mme Légaré. 

Un constat préoccupant      

  • 44 % des jeunes se disent anxieux par rapport à leur choix de carrière   
  • 42 % sont plus anxieux par rapport à ce choix qu’avant la pandémie   
  • 36 % savent ce qu’ils veulent faire pour la suite de leur carrière      

Source : Comprendre les aspirations professionnelles des jeunes en 2022, Academos

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.