/sports/opinion/columnists
Navigation

Honte aux républicains!

Coup d'oeil sur cet article

Steve Kerr, entraîneur des Warriors de Golden State de la NBA, est reconnu pour son franc-parler et ses opinions tranchées. Aussi, il a effectué une sortie en règle contre des sénateurs républicains dans la foulée de la tuerie survenue dans une école primaire du Texas, mardi.

« Une cinquantaine de sénateurs refusent de se prononcer sur une loi adoptée par la Chambre des représentants il y a deux ans, en vertu de laquelle les acheteurs d’armes à feu feraient l’objet d’une enquête sur leurs antécédents, a rappelé Kerr avant un match des séries de son équipe.

« Cette loi est là, qui attend depuis deux ans, a-t-il répété.

« Ils [les sénateurs républicains] ne votent pas pour une raison, et c’est pour garder le pouvoir. »

Père assassiné

Le père de Kerr est tombé lui-même sous les balles, alors qu’il vivait au Liban.

Spécialiste du Proche-Orient et président de l’Université américaine de Beyrouth, il est mort assassiné de deux balles dans la tête, tirées par deux membres du Jihad islamique, en 1984.

En 1996, la famille a poursuivi le gouvernement iranien en vertu de la loi antiterroriste adoptée cette année-là.

Conduite ridicule

Kerr a subi les contrecoups de ce triste événement pendant sa carrière universitaire. 

Alors qu’il s’échauffait pour un match avec les Wildcats de l’Arizona, des partisans des Sun Devils d’Arizona State entonnèrent une chanson vantant la gloire de l’Organisation de libération de la Palestine pour tourner en dérision son défunt père.

Kerr a inscrit une vingtaine de points en première demie pour mener son équipe à la victoire.

Quelques jours plus tard, il recevait une lettre d’excuses du directeur sportif de l’Université Arizona State.

Le gouvernement américain n’en finit plus de faire la même chose avec les familles des victimes de tueries de masse. Mais Kerr en a marre d’entendre des excuses.

« Quand allons-nous faire quelque chose ? a-t-il demandé.

« J’en ai assez d’offrir mes condoléances à des familles dévastées. »

Le pire, c’est que rien ne sera fait pour exercer un contrôle des armes à feu.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.