/news/politics
Navigation

Tramway: Ottawa exige d’obtenir plus de détails sur les surcoûts

Tramway: Ottawa exige d’obtenir plus de détails sur les surcoûts
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral exige d’obtenir davantage d’informations de son vis-à-vis du Québec avant de confirmer sa participation aux dépassements des coûts du tramway de Québec.

• À lire aussi: Un appel d’offres pour «le cerveau» du tramway

C’est ce que le ministre fédéral, Jean-Yves Duclos, a affirmé vendredi, en marge d’une annonce. Il y a deux semaines, le gouvernement du Québec a confirmé avoir expédié une lettre formelle pour demander à Ottawa d’assumer 40 % des surcoûts du tramway

« La demande a effectivement été reçue. C’est une lettre relativement courte. Par conséquent, mon ministre collègue à Ottawa [Dominic LeBlanc] et son équipe sont en contact avec l’équipe du ministre des Transports [François Bonnardel], ici à Québec, pour davantage d’informations. Mais au moins, le processus est lancé », a laissé tomber M. Duclos. 

Qualifiant la missive de M. Bonnardel de « relativement légère en matière de détails », le ministre Duclos n’a pas voulu dire si un montant précis y est demandé. 

« Je crois entendre qu’il y a des chiffres, mais quels chiffres exacts, je ne sais pas, a-t-il glissé. Même si je le savais précisément, je ne vous le dirais pas pour permettre aux équipes de travailler correctement entre elles. »

Selon nos informations, la lettre de François Bonnardel n’est pas spécifiquement consacrée au tramway de Québec. On y demande, de façon générale, un financement de 40 % du palier fédéral pour divers projets à travers le Québec. 

Près de 4 milliards $

Selon les dernières prévisions, le tramway de Québec coûtera près de 4 G$. 

Le dépassement de coûts projeté est de 600 millions $, mais la Ville de Québec tente actuellement de le ramener à 530 millions $.

Au cabinet du ministre Bonnardel, on a réagi vendredi par voie de déclaration. 

« Notre interlocuteur dans ce dossier, c’est le ministre des Infrastructures. On continue les discussions avec lui et le dossier progresse. Nos équipes administratives poursuivent le travail pour préciser les exigences et fournir toute l’information », a-t-on assuré.

La Ville de Québec n’a pas réagi à ces développements. Vendredi, la Municipalité a toutefois confirmé la tenue de six séances d’information et d’échanges sur le tramway entre mardi prochain (le 31 mai) et le 27 juin. 

Ces rencontres se feront de façon virtuelle. Leur but est de « permettre aux citoyens des quartiers visés de s’approprier le projet et d’en apprendre davantage sur son insertion fine dans leur milieu de vie ». 


Le détail des prochaines séances peut être consulté sur le site internet du tramway de Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.