/weekend
Navigation

Le Sasquatch s’invite au camp de vacances

Jonathan Bélanger
Photo courtoisie, Suzanne Lalonde Jonathan Bélanger

Coup d'oeil sur cet article

Effrayant et mythique, le Sasquatch est la vedette de nombreux ouvrages. L’auteur québécois Jonathan Bélanger se passionne pour le Sasquatch, depuis son plus jeune âge. La créature trouve tout naturellement sa place dans son premier roman, Dans l’ombre du Sasquatch.

Jonathan Bélanger
Photo courtoisie

D’où vous est venue cette histoire de camp de vacances et de Sasquatch ?

Au début du roman, il y a une mention visuelle et thématique du film Harry et les Henderson. Le personnage principal de mon livre, Vivier, a un sac à dos de Harry et les Henderson. J’ai voulu instiller la passion que j’ai eue, comme enfant, avec ce film et plus tard avec le thème du Sasquatch en général, au personnage principal. Je voulais qu’il soit fasciné par ça, comme moi je l’étais, dans ma jeunesse. 


Comment les chemins de vos personnages et du Sasquatch en viennent-ils à se croiser ?

Quatre jeunes qui ne se connaissent pas du tout se retrouvent au même camp de vacances, pour des raisons personnelles, par rapport à des conflits avec leurs parents. Tout ça va culminer vers une petite fugue éventuelle, que les jeunes voulaient faire avant la fin du camp, juste pour s’amuser. Évidemment, les choses ne vont pas tourner comme prévu...


Le titre de votre livre, Dans l’ombre du Sasquatch, représente-t-il le sentiment d’être dans l’ombre que vit chacun des personnages ?

Exactement. Je voulais qu’on puisse ressentir le rôle et la présence du père dans la vie de ces jeunes, le fait qu’ils sont dans l’ombre de leur père pour différentes raisons. Il y en a un [pour lequel] c’est l’absence de son père carriériste, une autre dont le père lui met énormément de pression scolaire, un autre qui fait face à des problèmes plus graves de violence parentale, puis l’autre jeune est surprotégé par son père.


Vous dites avoir tout lu sur le Sasquatch ! Pourquoi cette grande fascination pour cette créature ?

Dans le mythe du Sasquatch, il n’y a pas d’histoire surnaturelle, à proprement parler... C’est certain qu’avec le Sasquatch, on peut aller dans l’ésotérisme vraiment poussé. Il y en a qui disent que la raison pour laquelle on ne le voit pas, c’est qu’il voyage entre les dimensions ! Je voulais rester dans la science-fiction réaliste. Personnellement, je ne sais pas s’il existe. Je ne crois pas que tous les documents répertoriés soient véridiques. Cependant, un primate dont l’évolution aurait stagné et qui serait dans des forêts quasiment inexplorées par l’homme, ce n’est pas impossible. À ce moment-là, ça m’intéresse, car ça va chercher une histoire qui, techniquement, pourrait arriver à pratiquement tout le monde. 


Si vous pouviez rencontrer un Sasquatch, qu’aimeriez-vous lui dire ?

Merci d’avoir peuplé mon enfance de tous ces rêves et ces fantaisies ! J’aimerais aussi lui dire que dans son évolution, il a pris un « tour » peut-être un peu plus simple et agréable que l’humain... De continuer à vivre dans la nature et d’apprécier la vie comme elle a été créée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.