/auto/usedcars
Navigation

A-t-il réellement augmenté de 43%?

A-t-il réellement augmenté de 43%?

Coup d'oeil sur cet article

Ces derniers jours, la plateforme AutoHebdo a diffusé un communiqué émettant que le prix des véhicules d’occasion avait augmenté de 43% au Québec au cours de la dernière année.

S’il est vrai que nous avons observé une hausse considérable du prix des véhicules usagés, la donnée a tout de même fait sourciller les experts.

Histoire de brosser un portrait général du marché actuel des véhicules de seconde main de la province, Antoine Joubert et Germain Goyer ont reçu Bruno Malo, VP ventes et achat chez Automobiles en direct, à l’émission Le Guide de l’auto sur QUB Radio

Plutôt entre 17% et 18%

En tant qu’expert du véhicule, d’occasion, M. Malo estime que la communicatio d'AutoHebdo a quelque peu poussé la note. En effet, bien que l’entreprise pour laquelle il travaille constate une forte augmentation de la valeur des véhicules usagés, on est loin des données avancées.

« Même en incluant les types de véhicules d’occasion qui ont beaucoup augmenté comme ceux à petit budget, notre augmentation par rapport à l’an dernier oscille entre 17% et 18% », mentionne M. Malo.

Un fort engouement pour les voitures économiques

Au fil des dernières années, les voitures sous-compactes ont progressivement été abandonnées par les différents constructeurs automobiles, si bien qu’il ne reste que plus que les Kia Rio, Mitsubishi Mirage et Nissan Versa actuellement disponibles à l'état neuf. En revanche, la demande pour ce type de voiture ne cesse de croître dans le domaine de l’occasion, notamment en raison de la forte hausse du prix de l'essence. Forcément, ce débalancement entre l'offre et la demande a une incidence sur la valeur de ces véhicules. Des modèles d'occasion comme une Nissan Micra ou une  Honda Fit âgés de quelques années et comptant plusieurs dizaines de milliers de kilomètres se vendent parfois au prix qui était demandé à l'état neuf.

« Tous les véhicules économiques à moins de 15 000 $ sont très difficiles à obtenir. On ne peut plus se fier aux livres de référence pour établir les prix. C’est la loi du marché », explique M. Malo.

En tant que commerçant, il mentionne également sa difficulté à mettre la main sur des véhicules hybrides ou électriques d'occaison puisqu’ils sont immensément convoités.  

Une diminution de l’exportation des camionnettes

Au cours des derniers mois et des dernières années, l’engouement des Américains pour les camionnettes pleine grandeur était bien présent. Qui plus est, le taux de change était fort avantageux pour nos voisins du sud, ce qui a mené à l'exportation de plusieurs camionnettes canadiennes vers le marché américain.

M. Malo a remarqué dernièrement un intérêt diversifié de la part des acheteurs américains. « Ils sont dorénavant intéressés par des modèles aussi banals qu’un VUS à 20 000 ou 25 000 $ [...] Les véhicules à plus grosse cylindrée sont moins en demande en raison du prix de l’essence », renchérit M. Malo.

Actualités de la semaine

Au cours de cette émission, il a aussi été question de la vague de dévoilements chez Toyota et Lexus ainsi que du remaniement de la production de Stellantis en Ontario

Essais routiers

Les deux animateurs ont aussi livré leurs impressions sur les Ford Ranger 2022 et Toyota Tundra 2022 récemment mis à l’essai. 

Réponse aux questions du public

Antoine Joubert et Germain Goyer répondent aux questions du public concernant la location d’une Subaru WRX et le remplacement d’une Mitsubishi Lancer par une Alfa Romeo Giulia

Le Guide de l'auto, c'est tous les samedis à 10h sur QUB Radio, en reprise le dimanche à 18h.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.