/entertainment/stage
Navigation

Le Paul-Hébert remis à Ariel Charest

«Made in Beautiful» se démarque lors de la remise des Prix Théâtre 2021-2022

Ariel Charest dans la pièce «Made in Beautiful»
Photo courtoisie, Vincent Champoux Ariel Charest dans la pièce «Made in Beautiful»

Coup d'oeil sur cet article

Ariel Charest a mis la main sur le Prix Paul-Hébert pour sa performance dans la pièce de théâtre Made in Beautiful (La belle province), mardi, lors de la remise des Prix Théâtre pour la saison 2021-2022.

Elle a été récompensée pour un premier rôle pour celui de Cynthia dans la proposition renouvelée d’Olivier Arteau présentée en avril et en mai à La Bordée, à l’occasion du Carrefour international de théâtre.

«C’est très significatif qu’on souligne ce rôle pour une épopée, en mouvance et en réécriture, qui dure depuis six ans. Cette pièce est une histoire de famille qui se déroule aussi dans les coulisses et c’est cette symbiose et cette cohésion sur scène qui rend ça incroyable. C’est très touchant», a lancé l’actrice lors d’un 5 à 7 au Studio Telus du Grand Théâtre de Québec.

Ariel Charest dans la pièce «Made in Beautiful»
Photo courtoisie, Vincent Champoux

Olivier Arteau a remporté le prix de la mise en scène pour cette même création, ex aequo avec Lorraine Côté pour Citoyen K, qui avait été présentée lors des soirées 5 à 7 de la Bordée. Il a aussi mis la main sur le prix du meilleur texte original pour Made in Beautiful (La belle province).

Le prix Janine-Angers, qui souligne un rôle de soutien, a été remis à Sophie Thibeault pour sa performance dans la pièce Le meilleur des mondes où elle joue quelques personnages.

«J’ai eu beaucoup plaisir à faire ces personnages complètement fous. Sur vidéo et sur la scène. Wow», a fait savoir Sophie Thibeault, en direct de Toronto, avant de monter sur scène avec la pièce Les singulières.

Marilyn Laflamme et Frédéric Lacroix ont vu leur travail récompensé, pour la conception vidéo de cette adaptation du roman d’Aldous Huxley.

Le Nicky-Roy

Inis Sirine Azaiez a remporté le prix Nicky-Roy remis à un ou une interprète particulièrement prometteur qui exerce son métier depuis moins de quatre ans, pour son rôle d’Isabelle dans Les muses orphelines de Marc Michel Bouchard.

Ariane Sauvé et Robert Lepage ont reçu le Prix Paul-Bussières pour la conception des décors de la pièce Courville d’Ex Machina présentée au Diamant à l’automne 2021.

«Ce fut un honneur de faire ce projet-là. C’était un projet difficile avec beaucoup de casse-têtes», a fait savoir Ariane Sauvé, en recevant ce prix.

Robert Lepage a choisi de remettre sa partie de bourse aux étudiants en scénographie du Conservatoire d’art dramatique de Québec qui ont connu deux années difficiles en raison de la pandémie.

Caroline Ross a été honorée, avec le prix Jacques-Pelletier, pour les éclairages conçus dans la pièce Marie Stuart.

Le musicien Stéphane Caron a remporté le Prix Bernard-Bonnier pour la musique originale de la pièce Ailleurs que maintenant qui a été présentée au Complexe Méduse.

Le Prix du fonds du théâtre du Vieux-Québec a été remis à Claudia Gendreau pour les costumes de La Fin de la fiction.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.