/investigations/truth
Navigation

Médecins de famille: Legault fait une erreur sur les patients orphelins

013939
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres: notre Bureau d’enquête, basé à Montréal et Québec, est spécialisé dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, nos recherchistes vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’ÉNONCÉ

Mardi, en période de questions, le premier ministre François Legault a affirmé qu’à son arrivée au pouvoir en 2018, «non seulement les libéraux nous ont laissé un million de Québécois sans médecin de famille, mais ceux qui avaient un médecin de famille n’étaient pas capables de le voir». 

LES FAITS 

M. Legault se mêle dans ses chiffres. En se basant sur la population québécoise de 2018, il y avait plutôt deux millions de Québécois qui étaient sans médecin de famille. De ce nombre, un peu plus de 400 000 personnes étaient inscrites au guichet d’accès, en attente d’un omnipraticien. Dans les deux cas, ce chiffre est loin du million avancé par le chef caquiste. 

Invité à expliquer les propos de M. Legault, son attaché de presse a offert une justification alambiquée: le premier ministre soutient qu’il y avait 1,2 million de Québécois qui n’étaient pas inscrits sur la liste et qui n’avaient pas de médecin de famille. Cette explication ne tient toutefois pas la route parce qu’elle exclut les 400 000 personnes qui étaient inscrites sur la liste d’attente pour un médecin. 

– Marie Christine Trottier 

La ministre se trompe  

L’ÉNONCÉ 

Cette semaine, notre Bureau d’enquête a rapporté que Sonder, une entreprise de location à court terme, de type Airbnb, recevra un prêt de Québec de 30 M$, en pleine crise du logement.

Questionnée à ce sujet, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a affirmé: «Sonder, ils n’exploitent qu’en zone commerciale. Ils n’enlèvent pas de logements locatifs sur le territoire de Montréal». 

LES FAITS 

La ministre Proulx devrait revoir la manière dont Sonder s’est établie. En effet, l’entreprise opère 101 appartements qui ont été créés dans des immeubles résidentiels à Montréal. Ils ne peuvent donc pas servir à accueillir des personnes à la recherche d’un appartement. 

– Nicolas Brasseur

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.