/weekend
Navigation

Les nouveaux défis de Marilou Morin

Marilou Morin
Photo courtoisie, Andrée-Anne Gauthier

Coup d'oeil sur cet article

Marilou Morin entame un nouveau chapitre de sa carrière de comédienne cet été en renouant avec le théâtre.

Elle foulera les planches du Petit Théâtre du Nord de Boisbriand dans la création de Catherine Léger Changer de vie.

« C’est un grand bonheur pour moi de retrouver la scène, confie-t-elle en entrevue. Cela faisait longtemps, car j’ai été très occupée par la télé. »

Comme le titre de la pièce, l’actrice amorce une nouvelle étape professionnelle. Elle vient de passer six ans à la quotidienne jeunesse de Télé-Québec Cochon dingue qui ne reviendra pas à l’antenne.

« C’est un super gros deuil, avoue-t-elle. C’était une émission bonbon dans laquelle j’ai interprété des centaines de personnages. [...] C’est un privilège d’y avoir participé. »

Une comédie intelligente

Son nouveau défi théâtral la rend « nerveuse, mais surtout excitée ». Celle qui jouait dans la série Une autre histoire » à ICI Télé, qui a aussi pris fin cette année, explique que c’est le metteur en scène Sébastien Gauthier qui l’a contactée. « C’est rare de se faire offrir un rôle », dit-elle. 

Dans cette production, elle incarne une jeune femme dépressive qui renoue avec une voisine d’enfance. 

« Mon personnage est pris dans l’enfer des médias sociaux, mentionne l’actrice. Elle a peur de disparaître et souffre d’un mal de vie incroyable. »

Marilou Morin partage la scène avec Ariel Ifergan, Étienne Pilon et Mélanie St-Laurent. Elle explique que la pièce raconte la quête existentielle de ces quatre protagonistes qui sont insatisfaits de leur vie. 

« C’est un drôle d’objet qui marie l’humour et l’absurde, tout en amenant beaucoup de réflexion concernant notre vie. On a au début le réflexe de rire des personnages, mais plus cela avance, plus on se reconnaît là-dedans. »

Cette production qui provoque des questionnements ne constitue pas l’archétype du théâtre d’été léger. La comédienne vante d’ailleurs la plume de Catherine Léger qui a signé l’adaptation cinématographique de sa pièce Baby-Sitter qui vient de prendre l’affiche au grand écran.

« Ce spectacle pourrait facilement être inséré dans une programmation d’un théâtre institutionnel, estime Marilou Morin. Il m’a fait prendre conscience que je suis prisonnière de mon téléphone. C’est une extension de moi-même. Pourtant, je ne suis pas la plus présente sur les réseaux sociaux. Je n’imagine même pas mes amis de 20 ans qui doivent être esclaves de ça... »

Rien devant

Pour la première fois depuis très longtemps, Marilou Morin n’a rien à son horaire au-delà de cet été. Cela ne l’angoisse toutefois pas.

« Je suis surtout excitée de ne pas savoir ce qui se fera demain », dit celle qui aimerait bien renouer davantage avec le théâtre.

La mère de deux garçons profite ainsi au maximum de sa vie de famille. 

« C’est comme si j’avais un petit joker dans ma poche, confie-t-elle. Si je ne réussis pas une audition, je rentre à la maison et mes enfants sont super contents de me voir. Pour moi, c’est une force. »


Changer de vie est présentée au Petit Théâtre du Nord de Boisbriand du 23 juin au 27 août.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.