/news/transports
Navigation

La Gaspésie exige une date pour la fin des travaux du chemin de fer Matapédia-Gaspé

La Gaspésie exige une date pour la fin des travaux du chemin de fer Matapédia-Gaspé
Photo Agence QMI, Nelson Sergerie

Coup d'oeil sur cet article

Des voix s’unissent en Gaspésie pour réclamer de Québec une date butoir pour la réfection complète de la voie ferrée qui relie Matapédia, dans le sud-ouest de la région, et Gaspé, à plus de 320 km plus loin vers l’est.

Des trains de marchandises circulent sur cette voie ferrée sur environ 120 km à partir de Matapédia, soit jusqu’à Caplan, mais après Caplan, la circulation est au point mort en raison de nombreux ponts qui doivent être reconstruits ou remis à neuf, et d’autres travaux qui restent à déterminer.

Le gouvernement du Québec est propriétaire de la voie ferrée depuis 2015. En mai 2017, les libéraux de Philippe Couillard avaient débloqué 100 millions $ pour sa réfection en promettant d’atteindre Gaspé en 2022. Toutefois, en 2019, le premier ministre François Legault reportait à 2025 la cible pour Gaspé. Puis, l’enveloppe pour le projet fut augmentée à 235 millions $ en 2020.

Cette année, en février, le ministère des Transports a annoncé de nouveaux délais avec une fin des travaux dorénavant prévue pour 2024 en ce qui concerne la portion Caplan-Port-Daniel-Gascons. Pour le tronçon Port-Daniel-Gaspé, aucun échéancier n’a été fixé.

L’ex-député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, se demande si Québec a une réelle volonté politique de compléter la réfection des rails jusqu’à Gaspé.
Photo Agence QMI, Nelson Sergerie
L’ex-député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, se demande si Québec a une réelle volonté politique de compléter la réfection des rails jusqu’à Gaspé.

«On a réussi à investir 7 milliards $ sur le projet de REM à Montréal en trois ans et on n’a pas réussi à dépenser 200 millions $ en sept ans sur le train gaspésien», a déploré, mercredi, l’ex-député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, maintenant consultant en développement régional, en rendant public un rapport de 60 pages qu’il a rédigé sur ce dossier.

Une quarantaine de sympathisants ont assisté à la présentation, dont des membres de Solidarité Gaspésie, un groupe qui milite pour le développement de la région, et du Comité de citoyens de Gaspé pour le développement.

Le porte-parole de Solidarité Gaspésie, Carol Saucier, exige une date pour la réfection des rails jusqu’à Gaspé.
Photo Agence QMI, Nelson Sergerie
Le porte-parole de Solidarité Gaspésie, Carol Saucier, exige une date pour la réfection des rails jusqu’à Gaspé.

«On exige du gouvernement un échéancier précis et ferme», a lancé le porte-parole de Solidarité Gaspésie, Carol Saucier, qui a été applaudi par les gens présents. Notons que la Table des préfets de la région avait adopté une résolution en février pour avoir une date précise pour la fin des travaux jusqu’à Gaspé.

La situation actuelle a des impacts importants pour les entreprises qui ont normalement recours aux chemins de fer.

À Port-Daniel-Gascons, par exemple, Ciment McInnis doit transporter son produit par camion jusqu’à un terminal de New Richmond, vers l’ouest passé Caplan, pour ensuite le faire monter sur un train.

De son côté, l’usine LM Wind Power, à Gaspé, doit envoyer des pales d’éolienne de 50 mètres de long sur plus de 200 kilomètres de route avant de pouvoir les charger sur un train vers les États-Unis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.