/news/politics
Navigation

Rapport Savoie: Québec propose une nouvelle réforme en santé

Rapport Savoie: Québec propose une nouvelle réforme en santé
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Québec compte ajouter au moins une centaine de nouveaux cadres intermédiaires dans le réseau de la santé, en plus de créer une entité chargée de gérer les enjeux nationaux.

• À lire aussi: Projets pilotes: les ambulanciers pourront poser plus de gestes médicaux

Il s’agit des deux principales recommandations du rapport la sous-ministre Dominique Savoie, rendu public mercredi. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a déjà indiqué qu’il compte mettre en œuvre l’ensemble de ses recommandations.  

L’exercice commandé à Mme Savoie avait pour but de poser un diagnostic sur la gouvernance du réseau, à la lumière des ratés de la pandémie.  

Sans surprise, elle suggère la création de postes de cadres intermédiaires, plus à même de gérer les établissements, une lacune mise en lumière par la crise de la COVID-19, alors que Québec était parfois incapable de savoir ce qui se déroulait sur le terrain.  

«J'ai des médecins qui me le disent : Ça n'a pas de bon sens que je sois dans un hôpital [...] puis je ne suis pas capable d'aller voir qui est en charge de l'hôpital, que je sois obligé d'aller au CISSS puis au CIUSSS, à quelqu'un qui est responsable de trois, quatre installations», a illustré le ministre Dubé lors d’un point de presse.  

Alors qu’environ 1 300 cadres ont été congédiés à la suite de la réforme Barrette en 2015, le ministre Dubé propose d’en réembaucher « une ou deux centaines ».  

  • Écoutez Yasmine Abdelfadel et Dominic Vallières sur QUB radio

:  

Réforme de structure

Plus étonnant, toutefois, le rapport Savoie propose également de créer une nouvelle entité à qui on confierait certaines responsabilités d’envergure plus nationale, présentement assumées par le ministère et les CISSS/CIUSSS.   

Encore là, l’apprentissage de la pandémie a démontré les bénéfices de la coordination entre les PDG des CISSS et CIUSSS avec le ministère et les autres grands acteurs du réseau.  

À titre d’exemple, Mme Savoie note que «la gestion des grands projets, la responsabilité de la vocation du parc immobilier, certaines fonctions transversales (RH, RF, RI, acquisitions) et les bonnes pratiques cliniques » pourraient être prises en charge par cette nouvelle entité.  

Cette nouvelle proposition sera débattue dans le cadre de la campagne électorale à venir. « Sur cette deuxième recommandation-là, je vais prendre un petit peu de recul, parce qu'il y a beaucoup d'implications, mais j'aimerais vous dire que c'est beaucoup plus à ma formation politique de revenir avec des recommandations très claires dans les prochaines semaines là-dessus», a indiqué Christian Dubé.  

Corriger la réforme Barrette

En d’autres mots, le ministre Dubé propose d’apporter des corrections à la réforme du ministre Gaétan Barrette, qui avait aboli les agences de santé pour centraliser les pouvoirs au sein d’un nombre restreint de CISSS et CIUSSS.  

Une décision étonnante de la part du ministre, alors qu’il promettait depuis son arrivée en poste de ne pas toucher aux structures du réseau de la santé.  

Si Québec va de l’avant, la sous-ministre Savoie rappelle dans son rapport qu’il faudra faire preuve de prudence afin d’«éviter de déstabiliser les structures comme en 2015».  

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.