/news/provincial
Navigation

Tramway de Québec: trois nouvelles rues partagées

L’insertion du tramway dans Limoilou et Maizerets aura un effet «marginal» sur la circulation, dit Marchand

Coup d'oeil sur cet article

Le passage du tramway dans le Vieux-Limoilou et Maizerets modifiera la circulation dans ces quartiers et entraînera la mise en place de trois nouvelles rues partagées. Certains déplacements en auto prendront à peine deux minutes de plus, minimise toutefois la Ville de Québec.

• À lire aussi: Intersection de Cartier et de René-Lévesque: la Ville acquiert l’ancien Shell pour la station de tramway Cartier

• À lire aussi: Tramway de Québec: le projet pourrait être carboneutre dès la 9e année d’exploitation

Il n’y a pas que la rue de la Couronne, le secteur Cartier (boulevard René-Lévesque) et possiblement Saint-Charles-Garnier qui devront composer avec une rue à 20 km/h, où les véhicules partageront le même espace que les cyclistes et les piétons.

Le Bureau de projet du tramway a confirmé, hier, que des rues partagées verront aussi le jour dans Limoilou, à l’occasion d’une longue présentation technique sur les fins détails de l’insertion du futur tram entre le pôle Saint-Roch et le pôle D’Estimauville.

Rappelons qu’un changement de tracé majeur avait été annoncé en avril 2021. Le gouvernement Legault préférait miser sur le pôle D’Estimauville plutôt que sur le secteur Charlesbourg, jusqu’à la 76e Rue, ce qui avait forcé le Bureau de projet à retourner à la planche à dessin.

Photo courtoisie

Faute d’espace, et pour limiter les acquisitions, trois nouvelles sections de rues partagées seront donc aménagées sur une distance totale de 750 mètres (voir la carte). 

Notons que les automobilistes qui accéderont au quartier Limoilou à partir du pont Drouin seront désormais détournés sur la 3e Rue alors que ceux qui feront le chemin inverse pourront toujours utiliser la 4e Rue, laquelle deviendra un sens unique. La Ville rasera une station-service à ce carrefour ainsi qu’une quincaillerie pour construire la station 3e Avenue.

Des effets « peu significatifs »

Les changements aux patrons de circulation auront des effets « peu significatifs » sur les temps de parcours ou la circulation de transit, assure le grand patron du Bureau de projet, Daniel Genest.

« Oui, ça génère des impacts au niveau de la circulation locale, mais je vous dirais qu’il n’y a pas d’impacts sur les temps de déplacement et c’est ça qu’il faut se rappeler », a-t-il insisté, promettant une sécurité accrue et un apaisement de la circulation dans plusieurs petites rues.

Dans le pire des scénarios, les automobilistes circulant sur la 3e Avenue, au nord de la 4e Rue, et ceux qui utilisent l’axe Montmorency (entre le chemin de la Canardière et D’Estimauville) pourraient voir leur temps de déplacement augmenter d’environ 2 minutes 30 selon les études de circulation qui ont été réalisées.

« Il y a des endroits où ça s’améliore, mais les endroits où ça allonge, on parle de deux minutes... On ne fera pas une syncope avec ça, pour tous les bénéfices qu’on amène. Personne ne vient de perdre sa journée », a résumé le maire Bruno Marchand, évoquant un effet « marginal ».

Une faible opposition anticipée

Le maire s’est par ailleurs dit confiant de ne pas rencontrer la même opposition qu’en Haute-Ville avec les rues partagées. Dans Limoilou, dit-il, il y a un « grand appétit » pour ce type d’aménagement. « Je n’appréhende pas que ça va être la catastrophe, du tout. Je pense même que ça va être positif et grandement apprécié ».

« On sent que ce qu’on présente aujourd’hui va être bien accueilli par les citoyens et les commerçants du Vieux-Limoilou », a renchéri Daniel Genest, qui dit avoir senti une « ouverture d’esprit » lors des consultations publiques l’an dernier. 

D’autres séances d’information sont prévues, la semaine prochaine, pour expliquer ces changements dans le menu détail aux résidents des quartiers concernés. 

Satisfait des aménagements proposés, le chef de l’opposition, Claude Villeneuve, ne s’attend pas lui non plus à une levée de boucliers dans Limoilou ni dans le quartier Maizerets, qu’il représente à l’Hôtel de Ville.

La Ville a également confirmé, hier, l’implantation d’une station dans le secteur Bardy, une information qui apparaissait depuis un bon moment déjà sur le site web du projet et la carte du tracé. 

Des détails annoncés pour le Vieux-Limoilou et Maizerets  

La Ville de Québec a dévoilé, hier, plusieurs détails quant à l’insertion du tramway dans le Vieux-Limoilou et dans Maizerets. En avril 2021, cette portion de 3 km a remplacé celle de 5,5 km qui devait se rendre jusqu’à Charlesbourg.


PAS DE STATIONNEMENT INCITATIF À D’ESTIMAUVILLE

Contrairement au terminus Le Gendre à l’extrémité ouest du tracé, le terminus est D’Estimauville ne comptera pas de stationnement incitatif pour les voitures. « Il y a un objectif de transformer le secteur D’Estimauville et d’enlever un peu les mares de stationnements. Un stationnement incitatif, c’est un îlot de chaleur en soi », a expliqué le directeur du bureau de projet, Daniel Genest, en rappelant l’existence d’un écoquartier dans ce coin. Claude Villeneuve, chef de Québec d’abord, ne s’est pas formalisé de cette situation. Il a même mentionné que les citoyens pourront utiliser les stationnements qui existent déjà dans le secteur. 


DISPARITION D’ESPACES POUR SE GARER

Les nouveaux aménagements prévoient la disparition de 470 places de stationnement le long de la nouvelle branche, soit 169 dans le Vieux-Limoilou et 301 dans Maizerets. La Ville insiste toutefois pour dire qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. L’administration Marchand affirme que « la disponibilité du stationnement gratuit (avec ou sans vignette) dans ces rues permet d’absorber cette perte ». On rappelle que le taux moyen d’occupation des espaces de stationnement dans la rue est de 44 % et qu’il ne dépasse jamais les 58 % dans ce secteur. 


LES ACQUISITIONS

Le maire de Québec, Bruno Marchand
Photo Didier Debusschère
Le maire de Québec, Bruno Marchand

Pour ce tronçon de 3 km, entre le pôle d’échanges de Saint-Roch et D’Estimauville, on prévoit 38 acquisitions de propriétés, soit 33 acquisitions partielles et cinq totales. Le maire Marchand ne s’attend pas à ce que cela soulève de grands débats. « Jusqu’à maintenant, les résultats sont probants. Dans la plupart des acquisitions, on s’est très bien entendu », a-t-il assuré. Ce dernier a toutefois ajouté « qu’un grand projet collectif, pour une grande ville et les villes avoisinantes, ne peut pas être arrêté parce qu’un citoyen déciderait de prendre deux ans pour négocier ». Les cinq bâtiments qui seront acquis et démolis sont tous situés dans le secteur de la 4e Rue. Sur les cinq, deux ont une bonne valeur patrimoniale. 


292 ARBRES ABATTUS

Photo d'archivres

Sur le tronçon qui traverse le Vieux-Limoilou et D’Estimauville, quelque 292 arbres sur 1708 vont être abattus à cause du passage du tramway. De ce nombre, il y a 55 frênes (condamnés à disparaître à cause de la maladie) et 64 arbres et arbustes qualifiés de « remplaçables ». La Municipalité rappelle sa promesse de planter 20 arbres pour chaque arbre disparu. Cela va donc permettre d’en planter 5840 pour compenser les pertes dans cette section du tracé. 


LE BRUIT ET LES VIBRATIONS

Photo d'archives

Sur ce tronçon, il y aura un peu plus de bruit dans le secteur D’Estimauville (à cause des 15 quais d’autobus prévus) et sur la 4e Avenue. Des mesures de mitigation seront mises en place pour limiter l’impact. « Sur 54 % du trajet annoncé aujourd’hui [hier], on diminue le bruit par rapport à ce qui est actuel, a insisté le maire Marchand. Sur 36 %, on est dans les zones actuelles. Il reste 10 % où on a une augmentation du bruit qui n’est pas si significative que ça, mais qui est assez importante pour qu’on cherche à la réduire. » La Ville de Québec rappelle que le niveau de bruit sur l’ensemble du tracé de 19,3 km respecte les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Aucun enjeu de vibrations n’a été rapporté. 

– Avec la collaboration de Taïeb Moalla

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.