/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Premier rendez-vous avec le Austin FC pour le CF Montréal

La troupe de Wilfried Nancy n’a jamais affronté le club texan

GEN - FORGE  FC VS CF MONTRÉAL
Photo d’archives, Martin Chevalier Matko Miljevic, que l’on voit ici en action en Championnat canadien, en mai, devrait remplacer Djordje Mihailovic, samedi.

Coup d'oeil sur cet article

Le CF Montréal reprend l’action après une pause de trois semaines en affrontant un beau défi avec la visite du Austin FC Stade Saputo samedi soir.

• À lire aussi: Une longue pause qu’il faut bien gérer

« C’est une bonne équipe qui joue bien au foot. Ils ont investi sur deux ou trois très bons joueurs », a noté Wilfried Nancy jeudi.

« Collectivement c’est propre, c’est une équipe qui aime jouer, avoir le ballon. Ils ont des faiblesses comme tout le monde », a ajouté l’entraîneur du CF Montréal.

À sa deuxième campagne dans la MLS, Austin occupe le quatrième rang de l’Association de l’Ouest avec 24 points, soit un de plus que le Bleu-blanc-noir, qui est troisième dans l’Est.

Décimé

Pendant une longue pause internationale, on s’affaire habituellement à guérir les bobos, de sorte que des joueurs reviennent parfois au jeu à la reprise des activités. C’est exactement le contraire qui s’est produit pour Montréal, puisqu’à Djordje Mihailovic, il faut ajouter les noms de Kamal Miller et de Lassi Lappalainen à la liste des athlètes hors combat.

On se montre prudent dans le cas du milieu offensif Mihailovic et il serait étonnant qu’il soit en uniforme samedi soir. C’est fort probablement Matko Miljevic qui prendra sa place. L’Argentin est plutôt à l’aise dans un tel poste.

Joaquin Torres a tout de même mentionné que l’auteur de sept buts et quatre passes cette saison n’était pas irremplaçable.

« Djordje a été un élément clé du succès de l’équipe jusqu’ici, mais il y a une belle profondeur et beaucoup de qualité avec des joueurs qui peuvent pallier son absence, a dit le milieu de terrain.

« Ils ne vont peut-être pas aider de la même manière que Djordje le fait, mais ils vont amener différentes facettes et différentes qualités.»

Sur le plan défensif, c’est plus dommageable avec l’absence de Lappalainen et de Miller. Ce dernier a subi une blessure avec l’équipe du Canada pendant que Lappalainen est rentré de Finlande avec la COVID-19.

C’est donc dire que Nancy doit modifier 40 % de sa brigade défensive. Jeudi, Zorhan Bassong a fait des reprises dans le couloir gauche, mais il ne faut pas exclure Mathieu Choinière, qui a joué à ce poste la saison passée.

À la place de Miller, il est probable qu’on déplace Joel Waterman à la gauche de Rudy Camacho pour insérer Gabriele Corbo à son poste. L’Italien a bien paru jusqu’à maintenant.

« Je suis confortable avec le groupe, a assuré Nancy. Je ne m’apitoie jamais sur les blessures parce que ça fait partie de la vie, de notre métier. »

Des visages connus

C’est la première fois que Montréal affrontera Austin, mais il y a des visages connus des partisans québécois.

Tout le monde va reconnaître Maxi -Urruti, un attaquant qui a porté le maillot montréalais en 2019 et 2020.

Au milieu de terrain, la petite peste des trois premières saisons de l’Impact dans la MLS, Felipe, continue de rouler sa bosse au Texas après des séjours à New York (Red Bulls), à Vancouver et avec D.C. United.

Dans les buts, on retrouve le vieux routier Brad Stuver, un ancien choix de -deuxième tour de l’Impact en 2013.

Motivé contre son ancien club 

Nancy va particulièrement se méfier d’Urruti, un joueur qu’il a eu le temps de bien connaître à Montréal.

Il estime que c’est le genre de match qui peut faire en sorte que l’Argentin en donnera plus, motivé par un désir d’en montrer à ses ex-partisans et coéquipiers.

« Quand un ancien joueur revient, son cerveau est allumé à 100 000 volts. Il va avoir envie de faire un très bon match ici, il va avoir envie de faire gagner son équipe.

« Je le connais très bien, je sais ce qu’il aime faire. J’espère juste qu’il ne va pas déployer sa flèche comme il le fait quand il marque des buts. »

L’adversaire en 5 points  

Plus difficile

Austin a amorcé la saison en force avec une seule défaite à ses neuf premières sorties (6-1-2), mais c’est plus difficile depuis puisque l’équipe n’a remporté qu’une seule des cinq rencontres qui ont suivi (1-3-1). Quel Austin sera en ville samedi soir ? 

Moins de buts

Si on cherche à comprendre le revirement de situation, on peut regarder du côté des buts marqués. Les Texans ont fait bouger les cordages 22 fois lors de leurs neuf premières rencontres et seulement six fois dans les cinq matchs suivants.

Données faussées

Pour continuer sur la production offensive des visiteurs, on peut noter que celle-ci est peut-être un peu faussée en raison de pointages hors-norme lors de deux premiers duels de la saison dans lesquels Austin a inscrit cinq buts à deux reprises.

Dernière demi-heure

C’est dans la dernière demi-heure des matchs qu’Austin semble être le plus menaçant depuis le début de la campagne avec un total de 13 filets répartis ainsi : six entre la 61e et la 75e minute et sept dans le dernier quart d’heure.

Progression

Austin n’a pas été en mesure de se qualifier pour les éliminatoires à sa première campagne en terminant au 12e rang de l’Association de l’Ouest la saison dernière. C’est mieux en 2022 avec une quatrième place pour l’instant et une production de 28 buts en 14 matchs contre 35 en 34 en 2021.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.