/lifestyle/psycho
Navigation

Nouvel album de Priska Poirier: la résilience révélée aux enfants

Priska Poirier
Photo courtoisie, Christine St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Autrice de nombreuses séries jeunesse à succès comme Le royaume de Lénacie et Les Éternels, la talentueuse Priska Poirier s’est alliée à l’illustratrice Sabrina Gendron pour créer un magnifique album expliquant le concept de la résilience aux enfants. Avec Des ressorts sous mes souliers, l’écrivaine offre un album porteur d’espoir et de réflexion tout en étant ludique.

Dans cet album imaginatif, la disparition d’un être cher et les émotions qui vont avec sont abordées franchement, mais avec douceur. C’est une famille de renards qui traverse cette épreuve.

Thomas, le renardeau, découvre avec joie que des ressorts apparaissent sous ses souliers comme par magie, chaque fois qu’il en a besoin. Les ressorts lui permettent de rebondir et de transformer les situations désagréables en de nouvelles aventures.

Un jour, une grande épreuve bouleverse son existence et ses ressorts disparaissent. Thomas est certain de les avoir perdus à tout jamais, mais finit par trouver en lui la force de les faire apparaître à nouveau. 

Priska Poirier, autrice imaginative, a eu l’idée d’écrire sur la résilience après qu’une amie enseignante et bibliothécaire à Toronto lui en a fait la suggestion. C’est la première fois qu’elle signe un album. Elle a relevé le défi de tout dire en peu de mots.

« C’est une toute nouvelle expérience et j’ai tripé, pour vrai ! s’exclame-t-elle en entrevue. Que ton texte prenne vie avec des images, c’est magnifique, c’est une superbe expérience et Sabrina a tellement de talent, et il y a tellement d’émotions dans le visage des personnages ! »

Un sujet qui s’impose

Sabrina voulait faire un album jeunesse depuis longtemps, mais n’avait pas trouvé le sujet ni l’angle exact sur lequel elle voulait travailler. Puis le sujet de la résilience s’est imposé. 

« Les enfants ont tellement besoin d’entendre parler de ça : rebondir, dans la vie. Avoir le courage de sauter par-dessus des obstacles, parce qu’il en arrive tout le temps et tout le monde en vit. »

« Quand arrive un obstacle, on peut s’écraser, figer ou passer au travers et moi, je voulais leur donner un exemple de passer au travers. C’est ça, Thomas. Au début, ce sont de petits obstacles, puis survient LE grand obstacle qui aurait pu faire en sorte que tout se détruise. Mais il a réussi à sauter par-dessus et à retrouver sa joie de vivre. »

Famille d’accueil

Priska Poirier a connu, elle aussi, des épreuves dans sa vie. 

« On a été famille d’accueil quand j’étais petite et j’ai fait cinq ans de ma petite-enfance avec deux frères et une sœur qui n’étaient pas mes vrais frères et sœur. Un jour, ils sont retournés dans leur famille biologique et nous, on est restés à vivre ce deuil : perdre trois membres de la famille d’un coup, sans plus de nouvelles. »

Il lui a fallu trouver des ressorts sous ses souliers. « Je pense que ce sont des obstacles d’enfance qui ont fait qui je suis. En étant famille d’accueil, on voit beaucoup de souffrance aussi. On a beau être enfant, on a quand même conscience de certaines choses que les gens peuvent vivre autour. »

Choisir la joie

« Dans la vie, c’est un peu nous qui choisissons si on veut être heureux ou si on veut être malheureux. Mais des fois, il y en a pour qui c’est moins facile que d’autres d’être heureux, mais je continue à penser que c’est quand même un choix qu’on fait, à un moment donné. »

Un choix conscient, d’ailleurs. « Oui, c’est triste. Mais après ça, le printemps va quand même revenir. La vie continue. C’est ce genre de message que je voulais passer dans l’album. Le texte est court, mais je pense que les enfants ont besoin de ces messages. » 

  • Priska Poirier connaît un très grand succès avec les séries jeunesse Le royaume de Lénacie, Les Éternels et Seconde Terre, dont le premier tome a été couronné du Prix jeunesse des univers parallèles et finaliste au prix Hackmatack. 
  • Elle a aussi publié deux guides pratiques sur la dyslexie et la dysorthographie et un livre sur la maladie d’Alzheimer. 
  • Sabrina Gendron est diplômée en arts plastiques et en animation 2D/3D. Elle a travaillé comme illustratrice sur de nombreuses publications et publié son premier album, Première neige (Éditions La Bagnole) en 2018.  
Priska Poirier
Photo courtoisie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.