/travel/destinations
Navigation

La revanche des voyageurs: une famille part à la découverte du Canada durant un an

Pandémie oblige, le couple a été forcé d’attendre deux ans avant de prendre la route

Sébastien Côté, Caroline Bessette et le jeune Simon réalisent enfin leur projet de traverser le Canada.
Photo Courtoisie Sébastien Côté, Caroline Bessette et le jeune Simon réalisent enfin leur projet de traverser le Canada.

Coup d'oeil sur cet article

Sébastien Cote et Caroline Bessette avaient un grand projet de vie: partir en famille pendant un an à la découverte du Canada et des États-Unis de fond en comble.

• À lire aussi: Les Québécois avaient hâte de repartir à l’étranger

• À lire aussi: Où aller en vacances cet été?

«L’urgence de voyager, on la ressentait tellement, explique le couple qui a dû reporter deux fois ce grand voyage pour cause de pandémie. On avait tellement investi pour la roulotte, le camion et les accessoires, et on avait tellement planifié et hâte de partir! Après deux ans, on en avait vraiment besoin!» 

Grands voyageurs carburant aux fréquents et souvent longs périples, ils avaient si hâte et besoin de partir qu’ils ont consenti à modifier la durée et l’itinéraire de leur voyage de rêve pour pouvoir partir aussitôt que ce fut sécuritaire de la faire. 

Car en reportant deux fois leur périple qui devait durer un an, Simon a eu le temps de grandir et de commencer l’école. Plus questions alors pour les parents qui se retrouvaient avec un grand garçon de lui faire manquer une année scolaire complète.

Sébastien Côté, Caroline Bessette et le jeune Simon réalisent enfin leur projet de traverser le Canada.
Photo Courtoisie

UN TRIO SUR ROUES

Dès que les restrictions concernant les voyages de loisir ont été levées, le trio a pris la route pour vivre ce voyage remodelé, mais toujours aussi essentiel.      

En trois mois sur les routes du Canada, ils ont roulé de Laval à Vancouver, dans un camion et une roulotte haut de gamme pouvant contenir tout ce qui peut rendre la vie de famille plus amusante sur la route comme des vélos et des planches à pagaie. Quant à leur maison de Laval, ils l’ont louée pendant qu’ils se trouvent sur la route.

LA VIE EST SI FRAGILE

Depuis la péninsule de Bruce, en Ontario, la petite famille explique qu’elle se devait de poursuivre ce rêve qu’elle planifiait et pour lequel elle économisait depuis six ans. 

«Pour nous, à ce moment-ci de la pandémie et avec tout ce qui se passe à travers le monde qui nous montre que la vie est si fragile, il n’y avait pas d’autre option que de se dire : il faut le faire, on part, il faut vivre là, maintenant!» 

Tous adéquatement vaccinés, ayant suivi les consignes sanitaires et les règles à la lettre avant leur départ et rassurés par les mesures mises en place, ils ont pris la route au début du mois de mai dernier en se sentant tout à fait à l’aise de le faire. «De toute façon, on est dans notre bulle dans notre petite maison, alors on se sent en sécurité», poursuivent-ils. 


Pour suivre la petite famille – au papa photographe de talent – sur la route, cliquez sur ce lien.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.