/travel/destinations
Navigation

La revanche des voyageurs: ils quittent le Québec en famille pour rester un an au Vietnam

Geneviève Masse et Louis Frédéric Prévost se sont installés pour un an au Vietnam avec leur fille Emma.
Photo courtoisie Geneviève Masse et Louis Frédéric Prévost se sont installés pour un an au Vietnam avec leur fille Emma.

Coup d'oeil sur cet article

«Le terme revenge travel, on pourrait l’avoir tatoué dans le front, expliquent en chœur Louis Frédéric Prévost, 40 ans et Geneviève Masse, 38 ans. Chaque jour était un jour où on attendait de pouvoir partir et faire ce voyage qu’on avait prévu.»

• À lire aussi: Les Québécois avaient hâte de repartir à l’étranger

• À lire aussi: Où aller en vacances cet été?

Depuis la ville vietnamienne de Da Nang, le couple se raconte tout sourire en vidéoconférence. «C’est la nouvelle liberté», expliquent le papa et la maman d’Emma, deux ans et demi, qui avaient prévu de faire ce voyage d’un an avec leur fille quand elle était âgée de 6 mois. 

Pandémie oblige, ils ont dû repousser maintes fois leur rêve de retourner au Vietnam, leur maison spirituelle où le couple a déjà vécu en 2016 et d’où il était revenu à reculons. Mais le temps commençait à presser avant qu’Emma ne commence l’école. 

La petite famille a quitté le Québec le 9 mars dernier pour se rendre d’abord en Thaïlande, pays d’où ils espéraient pouvoir entrer plus facilement au Vietnam lorsque les frontières seraient à nouveau ouvertes aux voyageurs étrangers. Ce qu’ils ont pu faire il y a quelques semaines. 

«Mars a été le premier mois où on a eu l’impression que la pandémie allait se terminer, disent-ils. On a dit, go, on y va. C’était notre première fenêtre pour partir.» Le couple avait fait ses devoirs et s’était construit plusieurs scénarios leur permettant de savoir quoi faire et quelles portes de sortie prendre si les choses dégénéraient à nouveau. 

Geneviève Masse et Louis Frédéric Prévost se sont installés pour un an au Vietnam avec leur fille Emma.
Photo courtoisie

«La peur était surtout d’être confinés avec la petite dans un endroit qui n’aurait pas été convenable pour un enfant, explique Louis Frédéric. On était confiants, mais il y avait une part d’incertitude et de crainte. Notre bouton rouge? Si on entendait parler d’une fermeture de frontière, on revenait.» 

En faisant partie des premiers touristes de retour au Vietnam, ils ont eu la chance «d’avoir le pays, les gens et les lieux pour eux tout seuls», des gens chaleureux à qui ils ont beaucoup pensé pendant la pandémie. La notion de slow travel (prendre le temps de se poser dans une ville pour en saisir l’essence) est aussi nouvelle pour le couple devenu une petite famille de voyageurs. 

«Le moment où le train d’atterrissage a touché la piste, on a eu une émotion, on est de retour au Vietnam, on a réussi, cela a été un immense sentiment de satisfaction!» 


Pour suivre la famille sur Instagram : @emmavoyage


  • VOYAGEURS : Louis Frédéric Prévost, 40 ans, Geneviève Masse, 38 ans, et leur petite fille, Emma, 2 ans et demi      
  • VILLE DE RÉSIDENCE : Sainte- Anne-des-Lacs     
  • DESTINATION : Thaïlande et Vietnam     
  • DURÉE : Un an de prévu qui pourrait s’allonger «selon les hasards de la vie»      
  • AVEC QUI : En famille, tous les trois     
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.