/sports/hockey/coupe-memorial
Navigation

Coupe Memorial: l'espoir du CH Kaiden Guhle a la tête à Saint-Jean

L’espoir du Canadien espère terminer son stage junior avec un autre trophée

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JEAN, N.-B. | Même si les partisans du Canadien de Montréal ont hâte de voir Kaiden Guhle dans l’uniforme de leur équipe préférée, la tête du défenseur n’est pas encore tournée vers Montréal, ni même sur la reprise du Mondial junior, en août prochain.

• À lire aussi – Coupe Memorial: trois espoirs du CH à surveiller

• À lire aussi – Qui ramènera le précieux trophée à la maison?

Le choix de première ronde du Canadien en 2020 a la chance de terminer son stage junior de la meilleure façon qui soit : en soulevant la coupe Memorial.

Il s’agirait assurément d’un point d’exclamation à la fin d’une saison longue et mouvementée. Du camp du Canadien, au Mondial junior annulé en décembre, en passant par la transaction qui l’a fait passer des Raiders de Prince Albert aux Oil Kings d’Edmonton, Guhle n’a pas vraiment eu le temps de s’arrêter pour penser à tout ce qu’il a vécu en 2021-2022. Mais ça attendra encore un peu.

« Pour moi, ç’a été go, go, go toute l’année. Ç’a été bien de vivre toutes ces expériences et ce fut une année plaisante. C’est bien de conclure ça ici avec ces gars sur la plus grosse scène de hockey junior », a-t-il mentionné, assurant ne pas avoir pris de décision à savoir s’il participera à la reprise du Mondial junior en août.

Pour l’instant, tout ce qui compte pour Guhle, c’est la Coupe Memorial. Il a été partie prenante de la conquête des Oil Kings dans la Ligue de l’Ouest, remportant le titre de joueur le plus utile des séries éliminatoires.

« Il a eu un impact dans tous les aspects du jeu quand il est arrivé ici, particulièrement dans le vestiaire grâce à son leadership et le type de personne qu’il est. Évidemment, sur la patinoire, tout le monde le voit : il est incroyable. Il réduit l’espace des joueurs adverses, il est physique et excellent défensivement. En plus, il a été l’un de nos meilleurs joueurs offensifs durant les séries », a indiqué son coéquipier, Jake Neighbours.

Le défenseur des Oil Kings d’Edmonton, Kaiden Guhle, ici en action durant la saison 2021-2022, participe avec son équipe à la Coupe Memorial.
Photo courtoisie, Andy Devlin
Le défenseur des Oil Kings d’Edmonton, Kaiden Guhle, ici en action durant la saison 2021-2022, participe avec son équipe à la Coupe Memorial.

PROGRESSION

Guhle a poursuivi sa progression cette année grâce, notamment, à toutes les expériences qu’il a vécues.

« J’ai travaillé avec plusieurs entraîneurs différents et ils m’ont aidé à prendre confiance autant en moi-même qu’avec la rondelle. Je pense que mon jeu offensif s’est amélioré », a précisé celui qui a terminé la saison régulière avec 40 points en 42 matchs répartis entre Prince Albert et Edmonton.

Pour l’entraîneur-chef Brad Lauer, la constante progression de Guhle et l’impact qu’il a eu sur les Oil Kings depuis son arrivée lui font croire qu’il n’est pas loin d’un poste régulier dans la LNH.

« En quatre ans ici, c’est assurément le joueur le plus près de la LNH que j’ai dirigé. Son approche est déjà très professionnelle sur la patinoire et en dehors. C’est un gars très mature. [...] C’est le genre de joueur qui n’est jamais satisfait et qui se présente aux entraînements tous les jours dans le but de travailler sur son jeu. C’est cette approche qui fait qu’il va réussir », affirme celui qui, avant d’accepter le poste d’entraîneur-chef des Oil Kings en 2018, avait travaillé pendant presque dix ans comme adjoint dans la LNH avec les Sénateurs d’Ottawa, les Ducks d’Anaheim et le Lightning de Tampa Bay.

DUO PROLIFIQUE

À Edmonton, Guhle a été placé aux côtés du défenseur et espoir des Predators de Nashville Luke Prokop. Cette paire a été utilisée dans toutes les situations et sera vraisemblablement une clé pour les Oil Kings s’ils espèrent remporter la Coupe Memorial.

« On a grandi en jouant ensemble et contre, a souligné Prokop. C’est un excellent joueur, un excellent coéquipier et un excellent ami. On se complète bien sur la patinoire. »

« Ce qui fait que Kaiden est si efficace, ce sont ses habiletés de patineur et sa façon de voir le jeu. Quand il fait une erreur, ce qui arrive rarement, il a le coup de patin pour se replier et corriger lui-même son erreur. C’est un joueur très intelligent qui fait de bonnes lectures sur la patinoire. »

L’amitié laissée de côté le temps d’un tournoi 

Jake Neighbours et Mavrik Bourque visualisaient ce moment depuis 2018.

Alors coéquipiers au sein d’Équipe Blanc, au Défi mondial des moins de 17 ans présenté, justement, à Saint-Jean et Quispamsis, les deux attaquants s’étaient imaginé s’affronter au tournoi de la Coupe Memorial lorsque leurs équipes respectives atteindraient la maturité.

Neighbours, natif d’Airdrie en Alberta, et Bourque, né à Plessisville, ne s’étaient jamais rencontrés avant, mais s’étaient rapidement liés d’amitié.

« On s’en était parlé quelquefois en étant jeunes, qu’on allait s’affronter un jour à la Coupe Memorial, a raconté Bourque. De finalement jouer contre, c’est le fun. À force de participer à des tournois internationaux, tu finis par créer des amitiés et c’est ce qui est arrivé avec Jake. »

Cette année-là, Équipe Canada Blanc avait été écartée du podium même si elle avait terminé au premier rang du groupe A, lors de la ronde préliminaire.

Toutefois, leurs chemins se sont croisés à nouveau plusieurs fois, tout d’abord à la Coupe Hlinka/Gretzky en 2019 où ils avaient récolté l’argent après s’être inclinés face aux Russes en finale, puis lors du dernier Championnat mondial de hockey junior.

Même si le tournoi avait été annulé en cours de route en raison du nombre croissant de cas de COVID-19, les deux amis avaient pu renouer pendant un mois alors qu’ils avaient été placés comme cochambreurs.

« On a appris à se connaître au fil des ans. C’est vraiment un bon gars et nous sommes devenus de bons amis. »

AMITIÉ DE CÔTÉ

Les deux hockeyeurs n’ont toutefois pas pris les derniers jours pour se remémorer de vieilles histoires. En fait, ils ne se sont pas parlé sinon pour se féliciter à la suite de leurs conquêtes respectives.

« On ne s’est pas parlé et on n’a pas fait de pari non plus. Nous sommes des amis, mais sur la glace, il n’y a pas d’amis. Je suis certain que c’est la même chose de son côté », mentionnait Neighbours.

Il ne s’agissait d’ailleurs pas de la première fois qu’ils s’affrontaient, mardi. Lors du dernier camp d’entraînement dans la LNH, Neighbours, un choix des Blues de St. Louis, et Bourque, une sélection des Stars de Dallas, s’étaient affrontés à deux reprises dans des matchs hors concours. Les deux amis avaient remporté une victoire chacun.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.