/finance/business
Navigation

La Caisse de dépôt investit dans les divans modulaires

La Caisse de dépôt investit dans les divans modulaires
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a investi 10 millions $ dans Cozey, un designer et détaillant montréalais en ligne de divans modulaires. 

• À lire aussi: Retards du REM: «La situation était imprévisible», juge Bonnardel

• À lire aussi: La plateforme de cryptomonnaies Celsius donne chaud à la Caisse

Cet investissement permettra à la CDPQ d’accompagner cette jeune entreprise montréalaise dans son plan de développement stratégique aux États-Unis, d’accélérer sa croissance au Canada et d’élargir sa gamme de produits.

Fondée en 2020, Cozey distribue ses produits à travers l’ensemble du Canada. L’entreprise se démarque dans l’industrie du meuble grâce à une livraison rapide, entre deux et cinq jours, via des boîtes de taille courrier, ainsi que par des produits qui s’assemblent facilement et sans outil.

«Cozey est le principal joueur canadien dans le marché des divans en boîtes et a su démontrer l’efficacité

de son modèle d’affaires axé sur le numérique. L’entreprise montréalaise se positionne avantageusement

dans une industrie plus conventionnelle et démontre déjà sa forte capacité de croissance», a déclaré Kim Thomassin, première vice-présidente et cheffe, Québec de la CDPQ.

«Grâce à leur accompagnement, nous pourrons continuer de nous démarquer dans notre industrie, dans laquelle nous faisons figure de précurseurs, et ce, afin de déployer notre modèle d’affaires à plus grande échelle et de livrer une expérience d’achat encore plus innovante», a pour sa part indiqué le président-directeur général et fondateur de Cozey, Frédéric Aubé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.